Constructions et oiseaux
    retour
    Partager la page

    Construire pour martinets

    Les martinets noir, pâle et à ventre blanc représentent trois espèces aviennes ayant mené à terme et à leur profit une adaptation aux constructions humaines. Ces oiseaux sont aujourd'hui couramment sous-locataires de nos habitations. Mais leurs sites de nidification sont menacés par les rénovations, transformations et démolitions. La perte d'un emplacement favorable peut empêcher toute reproduction d'un couple durant une ou plusieurs années d'affilée. Conséquence: les effectifs s'effondrent faute d'un renouvellement suffisant.

    Nos méthodes de construction se perfectionnent sans cesse. Le béton nu, le métal ou le verre n'offrent plus le moindre accès à une cavité favorable aux martinets. Lors de rénovations, on veille à supprimer chaque trou menant à une niche, à ne pas créer de nouvelles brèches. Les démolitions et reconstructions d'immeubles sous une forme moderne conduisent à la suppression de quantité de sites de nidification souvent vieux de plusieurs décennies.

    Propriétaires de maisons, locataires, architectes, personnel du bâtiment, chacun peut collaborer et aider les martinets. La présente fiche apporte des indications concrètes sur la façon de procéder.

    Où nichent les martinets?

    • en façade, à l'endroit où le mur et le toit se joignent (A)
    • dans la crémaillère, lorsqu'une tuile a glissé (B)
    • sous une tuile d'aération (C)
    • aux décrochements et jointures de toits (D) Dans le berceau

    Dans le berceau

    • derrière le chéneau (E)
    • en passant par l'espace entre le fond du berceau et la façade (F)
    • en passant par les orifices d'aération (non grillagés!) dans le fond du berceau (G)

    Sur le pignon

    • sous les tuiles faîtières (H)

    Dans la façade

    • sous des éléments de façade, dans des trous de mur et meurtrières (I)

    Au couronnement de mur

    • entrée en façade comme (A)

     Dans les caissons à stores

    • au-dessus ou derrière des pare-soleil ou des stores à rouleaux (K)

    Cette liste n'est par exhaustive. Il est évidemment possible de découvrir un nid de martinet dans un endroit différent.

    Comment procéder pour qu'une place de nidification soit acceptée?

    Martinets noirs:

    • Ils ont besoin d'un espace obscur mesurant au moins 25 x 18 cm de surface et 8–12 cm de haut.
    • Si le trou d'accès est rond, il doit mesurer 5 cm de diamètre. En cas d'orifice rectangulaire ou ovale, les dimensions minimales sont: 6 cm de large et 3 cm de haut. Des accès aux dimensions supérieures sont acceptés, mais ils attirent aussi les pigeons, (voire les étourneaux, déjà pour des trous ronds de 4–5 cm.)
    • La distance entre le trou d'accès et l'emplacement du nid ne devrait pas dépasser un mètre.
    • Si le trou d'accès est éloigne (20 cm à 1 m) de l'emplacement du nid, le couloir de liaison devrait s'élargir jusqu'à 12 cm environ, sitôt l'entrée franchie, afin que les martinets puissent progresser en ouvrant un peu les ailes. Il convient d'imaginer l'oiseau dans son cheminement et de s'assurer qu'il n'existe pas de latte ou d'autres obstacles sur son chemin.
    • L'emplacement du nid doit se trouver, si possible, à plat. S'il est incliné, la pose d'une liste d'appui appropriée empêchera tout glissement.
    • La surface située entre le trou d'accès et le nid doit être rugueuse, afin que les martinets puissent s'y agripper: béton brut, bois non raboté, aggloméré rugueux, etc.
    • Les trous d'accès doivent se situer à plus de 4 m du sol; l'entrée et la sortie doivent être aisées, sans arbres, buissons ou autres obstacles dans le profil de vol.

    Martinets pâles:

    • Les exigences sont identiques à celles du martinet noir.

    Martinets à ventre blanc:

    • Les martinets a ventre blanc préfèrent de plus grandes cavités dans lesquelles plusieurs couples peuvent nicher. Ils acceptent toutefois aussi des places de nidification isolées.
    • Les dimensions minimales d'une cavité de nidification pour un couple sont: surface 35 x 30 cm, hauteur 20 cm.
    • Si l'orifice d'accès est rond, il doit mesurer au moins 9 cm de diamètre. S'il est rectangulaire ou ovale, les dimensions optimales sont: 12 x 5–6 cm (minimum 4 cm de haut). De longues ouvertures comme sous les exemples A et F sont volontiers acceptées.
    • Les combles et pignons non utilisés de tours, églises, bâtiments élevés, etc., offrent de grands espaces ou peuvent nicher plusieurs couples (Ouvertures d'accès, voir Fig. 1, 2 et 8).
    • Dans les combles, les martinets à ventre blanc peuvent aussi coller leurs nids perpendiculairement à des murs rugueux ou à des poutres. A cet effet, ils sont capables de grimper jusqu'à une certaine hauteur. Pour se déplacer à l'intérieur des combles, ces oiseaux ne volent pas; en conséquence, les surfaces à parcourir entre les trous d'accès et les emplacements de nids doivent être rugueuses
    • Lorsqu'ils sont à la recherche de nouveaux lieux de nidification, les martinets à ventre blanc ne prospectent que les avant-toits, recoins ou pignons situés à plus de 5 m du sol.

    Comment reconnaître un nid de martinet?

    Pour l'édification des nids, les martinets collectent des matériaux légers, récupérables dans les airs: petites feuilles, samares, chaumes, cheveux, plumes, etc. Utilisant leur salive comme colle, ils assemblent le tout en forme de petite couronne sommaire, très mince sur le fond.

    Les nids de martinets à ventre blanc, améliorés année après année, peuvent progressivement prendre la forme de petites tours.

    Les nids de moineaux par contre, sont constitués d'une masse de paille, foin, herbe, feuilles, papiers, etc. Les martinets noirs se les approprient relativement souvent et on s'en aperçoit au fait que seule la cuvette a été agglomérée à la salive, formant une coupe peu profonde et compacte en surface.

    Les nids de pigeons sont généralement très souillés, ces oiseaux n'évacuant pas les fientes des jeunes.

    Un nid est découvert lors d'une rénovation. Que faire?

    Lorsqu'un nid contenant des oeufs ou de jeunes oiseaux est découvert, il convient de le laisser, avec ses alentours immédiats, parfaitement dans l'état original. Le trou d'accès doit rester bien dégagé et atteignable en vol par les adultes. Si les jeunes sont éclos, les parents ne les abandonneront pas. Cependant, aucun filet ou obstacle ne devrait gêner leur va-et-vient. Si plusieurs nids vides sont trouvés, il faut dans la mesure du possible les laisser en place et ne pas modifier les accès ou abords. L'élimination obligée d'un nid peut être compensée par l'aménagement dans le même secteur d'une nouvelle place de nidification. Dans ce cas, on peut aider les martinets en installant le nid enlevé dans la cavité de remplacement.

    Des martinets habitent votre immeuble et vous souhaitez rénover ou transformer

    Premier point, déterminer de quelle espèce de martinets il s'agit. Consulter à cet effet le dossier no 1. Ensuite, on essayera d'entreprendre les travaux selon les mesures préconisées en faveur des martinets. Dans la mesure du possible, il faut éviter d'installer un échafaudage et d'entreprendre des rénovations durant l'époque de nidification. Pour les martinets noirs, il ne faudrait pas apposer d'échafaudage aux endroits ou se trouvent des nids avant mi-août et les enlever avant début avril. Pour les martinets à ventre blanc il est nécessaire d'attendre jusqu'à mi-septembre. Les travaux d'intérieur peuvent être entrepris durant l'été. Cette procédure peut évidemment paraître irrationnelle et engendrer des problèmes. Mais lorsqu'on a la chance peu ordinaire de bénéficier de la présence de martinets a ventre blanc dans son immeuble, il vaut certes la peine de consentir à quelques sacrifices!

    Mesures provisoires

    Dans les cas où un échafaudage doit absolument être monté pendant l'époque de reproduction des martinets, on peut essayer de leur offrir des nichoirs provisoires ou au moins éviter de placer des filets protecteurs sur l'échafaudage. Les nichoirs seront fixés sitôt l'échafaudage en place, à la hauteur des anciens trous d'accès et à l'extérieur de l'échafaudage. Il faut laisser ces nichoirs en place jusqu'à la fin de la nidification. Attention! Cette solution n'est pas garante d'un succès. Elle s'utilisera en dernière extrémité, s'il n'existe pas de meilleure solution.

    Echafaudages durant la période de nidification

    • A la hauteur des trous d'accès, l'échafaudage ne sera monte qu'une fois la nidification terminée.
    • Pas de bâche en plastique ou de filet de protection à moins de 5 m des orifices d'accès.
    • Si l'échafaudage est monté entièrement, mais qu'il n'y a temporairement pas de travaux en cours dans la zone de nidification, les planches devraient être provisoirement enlevées, moyennant la mise en place d'une sécurité pour les ouvriers.
    • Quant les travaux s'effectuent à proximité des trous d'accès, il faut suggérer l'enlèvement journalier des planches en fin de journée dans la zone considérée (voir check-list ci-après).

    Les mesures préconisées sont destinées à ' maintenir l'accès et l'envol des martinets nicheurs.

    Rénovations hors de la période de nidification. Vous voulez conserver les sites des nids

    Les oiseaux étant absents, des mesures spéciales sont superflues. Il suffit de veiller au maintien des trous d'accès, des nids et du parcours conduisant des orifices aux nichées.

    Ne pas oublier que les orifices doivent être libres et toutes les perturbations éliminées à l'arrivée des martinets au printemps.

    Installation de nouveaux sites de nidification et/ou pose de nichoirs

    lia déjà été fait mention plus haut des conditions à remplir pour intégrer un site de nidification dans un bâtiment. Si vous préférez offrir aux martinets des nichoirs, vous trouverez toutes les indications nécessaires dans le dossier sur nichoirs.

    Salissures

    Si les trous d'accès se situent dans l'alignement des façades (A F I), il est possible que celles-ci soient légèrement salies par les oiseaux. On peut éliminer toute déjection sur les façades en déplaçant les trous d'accès aux nids (remplacer situations A ou F par G ou E). Au départ, il est probable que les martinets éprouveront des difficultés à trouver les nouvelles ouvertures. Lorsqu'un nid est installe dans un caisson de store, on le remarque souvent aux déjections visibles sur la fenêtre. Mais un peu de compréhension s'impose; le séjour annuel des martinets et l'élevage des jeunes sont bien courts chez nous. Il est le plus souvent possible de tolérer d'éventuelles salissures temporaires.

    Ennemis

    Les ennemis des martinets sont avant tout les fouines et les faucons. Concernant les sites de nidification dans des crémaillères, trous de mur - pour le martinet à ventre blanc dans les combles - il fa ut veiller à rendre les lieux inaccessibles aux fouines, chats ou autres prédateurs. Des informations pour empêcher l'accès aux fouines peuvent être obtenues des gardes-faune ou de l'administration de la chasse.

    Vermine

    Les martinets ont quelques parasites, mais ceux-ci sont inoffensifs pour l'homme; ils se tiennent sur les oiseaux ou aux abords immédiats des nids. Les plus communs, d'une grosseur non négligeable, sont des diptères pupipares. Lorsqu'on tient un martinet sur la main, on peut observer parfois comme ces insectes plats, assez semblables à des araignées, s'enfoncent dans le plumage.

    Dans les coulisses: c'est ainsi que vous pouvez aménager des places de nidification pour martinets dans votre maison

    1) La tuile d'aération, exemple d'un site de nidification pour martinet noir

    Aménagements extérieurs: Des tuiles d'aération seules ne suffisent pas. Elles ne peuvent jouer leur rôle que sur des toitures de 40 degrés d'inclinaison ou davantage. En dessous d'une telle tuile, un dégagement d'un mètre au moins doit être garanti; cela signifie que tout obstacle, protection à neige, chéneau, cheminée d'aération, doit être banni du profil d'accès et d'envol.

    Aménagements derrière la tuile d'aération: La tuile doit être placée sur la latte de manière à permettre l'accès de l'oiseau jusque sur la sous-toiture. Lors de rénovations, pratiquement toutes les toitures sont isolées. Le matériel isolant qui constitue alors la sous-toiture est généralement lisse. Il est nécessaire d'aménager sous la tuile d'aération une surface rugueuse.
    Pour que les martinets puissent bien coller leur nid, il est utile de leur préparer à l'aide d'une planchette, un petit emplacement horizontal. Veillez toutefois à ce que la ventilation soit maintenue latéralement.

    Remarque

    Des emplacements de nidification sur la sous-toiture ne devraient pas être aménagés sur les pans sud, spécialement dans les régions chaudes. Par fort ensoleillement, la chaleur devient intenable sous les tuiles. Les jeunes martinets cherchent un peu de fraîcheur, se déplacent, s'égarent ou chutent par l'orifice d'accès.

    Check-list - à quoi faut-il veiller?

    • Accès et envol du nid bien dégagés; les martinets n'aiment pas voler au travers des feuillages, ni d'un échafaudage.
    • Hauteur minimale au-dessus du sol à respecter
    • Dimensions des trous d'accès adaptées à l'espèce
    • Possibilités d'agrippement de l'orifice d'entrée jusqu'au nid
    • Emplacement sombre pour le nid
    • Emplacement rugueux pour le nid
    • Raue Nestunterlage.
    • Eliminer les risques de chutes ou d'égarement
    • Dans les régions chaudes, ne pas favoriser les nidifications dans les toitures, sous les tuiles exposées au sud.

    2) Le berceau d'une toiture, exemple de site de nidification pour martinets à ventre blanc

    Aménagements extérieurs: L'accès et l'envol doivent être libres de tout obstacle. L'orifice peut se situer contre la façade (F), au milieu du fond du berceau (G) ou sous le chéneau, par-dessus la planche frontale (E). Pour s'agripper à l'entrée, les martinets ont besoin d'un support rugueux: bois non raboté, béton brut ou crépi.

    Aménagements intérieurs: Les possibilités dépendent du volume disponible. Si les surfaces se limitent à celles recommandées pour les nichoirs, les martinets à ventre blanc colleront simplement leur nid sur le plancher. Lorsque le berceau est compartimenté longitudinalement, il faut prévoir un orifice d'accès par compartiment. Dans le cas contraire, c'est-à-dire pour un long volume d'un seul tenant, un orifice d'accès tous les 2 ou 3 m suffit.

    Dans le cas d'un berceau suffisamment haut pour permettre aux martinets d'escalader la façade, une aide supplémentaire consiste à fixer quelques petits supports horizontaux. De tels supports sont volontiers utilisés par les martinets à ventre blanc pour y coller un nid.

    Remarque: Si le fond du berceau est composé de lattes individuelles peu serrées, on veillera à ce que les espaces entre celles-ci ne dépassent pas 1,5 cm, pour éviter des risques d'accident aux jeunes qui se déplacent.

    Literature

    Scholl, I. (2016): Sites de nidification pour les Martinets noirs et à ventre blanc. Ver&Oek, Uster. 21 p.

    Impressum: Feuilles d'information pour la protection des oiseaux

    © Station ornithologique suisse, CH-6204 Sempach (1995)
    Auteurs: Iris Scholl, Dominik Pfluger, Alfred Engeler et Hans Schmid
    Illustrations: Iris Scholl, Matthias Bodmer
    Photos: G. Boano, A. Limbrunner, C. Nardin, B. Schelbert
    Traduction et adaptation: Roland Eggler, Gérard Gory et Bernard Volet

    Imprimé avec le soutien financier de l'Office fédéral de l'environnement, des forêts et du paysage (OFEFP), de la Ligue suisse pour la protection de la nature (LSPN) et de l'Association suisse pour la protection des oiseaux (ASPO).