Observer
    retour
    Partager la page

    Le retour des oiseaux migrateurs

    Les oiseaux migrateurs annoncent le printemps. Les différentes espèces se dirigent selon un calendrier précis. Les étourneaux sansonnets et les bergeronnettes grises arrivent pendant les premiers jours de printemps, les martinets noirs et les rossignols philomèles reviennent durant les derniers jours d'avril.

    En général, les espèces d'oiseaux qui hivernent dans le bassin méditerranéen et qui doivent parcourir un petit trajet, arrivent plus tôt que celles qui reviennent d'Afrique tropicale.

    Les conditions météorologiques peuvent modifier le plan de vol des oiseaux migrateurs de quelques jours mais ne le changent pas fondamentalement. Par contre, le changement climatique a amené diverses espèces à revenir en Suisse quelques jours plus tôt qu'il y a trente ans.

    «Une hirondelle ne fait pas le printemps». Ce proverbe montre bien qu'à l'intérieur même d'une espèce, tous les individus ne rentrent pas tous en même temps. Les premières hirondelles rustiques sont généralement observées autour du 20 mars, le gros de la troupe dans la première moitié d'avril et les dernières seulement fin mai. Dans beaucoup d'espèces, les mâles rentrent quelques jours avant les femelles pour s'approprier un bon lieu de nidification.

    Calendrier des retours des oiseaux migrateurs

    Fin février

    Début mars

    Mi-mars

    Fin mars

    Début avril

    Mi-avril

    Fin avril

    Début mai

    Mi-mai

    Ces données sont valables pour le Plateau suisse. Au Tessin ainsi que dans les régions tempérées au bord du lac Léman et à Bâle, les oiseaux migrateurs se rencontrent un peu plus tôt, dans les zones des Préalpes un peu plus tard.