Conservation des espèces prioritaires
    retour
    Partager la page

    Contexte

    La Station ornithologique suisse et l'Association Suisse pour la Protection des Oiseaux ASPO/BirdLife Suisse ont lancé en 2003 un programme de longue haleine pour la protection des espèces menacées. Le « Programme de conservation des oiseaux en Suisse » est réalisé en étroite collaboration avec l'Office fédéral de l'environnement (OFEV). L'ASPO et la Station ornithologique ont désigné 50 espèces d'oiseaux pour lesquelles il est urgent d’agir (appelées espèces prioritaires pour une conservation ciblée, Keller et al. 2010). Ils ont montré quels facteurs menaçaient les effectifs et quelles mesures pouvaient favoriser ces espèces (Spaar et al. 2012). Le but du programme est de maintenir des populations viables de ces espèces en Suisse. Depuis le début du programme, de nombreux projets de conservation ont pu être lancés. Des plans d’actions nationaux ont été élaborés pour six espèces. Ils seront mis en pratique dans les années à venir. Ceci demande une collaboration étroite entre des milieux les plus divers.

    Principes du « Programme de conservation des oiseaux en Suisse »

    L'objectif de tous les efforts pour la protection de la nature en Suisse, c’est la conservation de la biodiversité. Il existe divers instruments de protection de la nature qui concernent trois niveaux :

    1. Habitats : fondamentalement, tout le paysage devrait être un habitat pour la faune et la flore sauvages. La compensation écologique dans l'agriculture et la sylviculture respectant la nature sont des exemples de protection de la nature à grande échelle.
    2. Sites : la protection de la nature à grande échelle ne suffit pas pour la conservation de certaines espèces. Celles-ci ont besoin de secteurs prioritaires supplémentaires tels que réserves naturelles, réserves forestières et aires de repos. Certaines de ces zones sont laissées à leur développement naturel (les réserves forestières naturelles par exemple), d'autres sont spécifiquement entretenues pour conserver leur qualité en tant qu’habitat pour les espèces menacées.
    3. Espèces : les deux niveaux mentionnés ci-dessus ne suffisent pas pour 50 espèces d’oiseaux qui ont besoin de plans d’action spécifiques complémentaires.  Consacré à ces 50 espèces, le « Programme de conservation des oiseaux en Suisse » est mis en pratique à deux échelons :

    Conservation des oiseaux en Suisse

    La Station ornithologique suisse et l'Association Suisse pour la Protection des Oiseaux ASPO/BirdLife Suisse agissent pour la conservation des espèces prioritaires au niveau national surtout en motivant les intervenants et en leur donnant des conseils et des renseignements. Des supports tels que plans d'action et feuilles d'information ont été élaborés pour la mise en œuvre et des cours ont été mis sur pied. En outre, les projets de mise en œuvre venant de tiers (surtout des cantons) sont encouragés par la coordination nationale, avec l’aide des spécialistes coopérant avec elle. Le contrôle des résultats est organisé en collaboration avec des spécialistes compétents selon les cas et les espèces. Les projets de conservation touchant des espèces qui ne sont plus présentes que dans certaines régions peuvent avoir une importance nationale (p. ex. petit-duc scops ou vanneau huppé). La stratégie de la conservation des oiseaux en Suisse pour 2011- 2015 formule six objectifs et stratégies de mise en œuvre pour la conservation nationale des espèces prioritaires.

    Projets de conservation et de recherche exemplaires :

    Les possibilités et les limites des mesures de conservation pour les oiseaux sont illustrées de manière exemplaire dans le cadre de projets régionaux. De cette manière, les acteurs peuvent s’inspirer de ces modèles pour les appliquer dans d'autres régions. De tels projets sont en cours pour le rougequeue à front blanc, l'alouette lulu, le petit gravelot, la gélinotte des bois et l'engoulevent d’Europe. Pour certaines espèces, il est d’abord nécessaire de combler d’importantes lacunes de connaissance, par le biais de projets de recherche, avant de pouvoir démarrer des projets de conservation. La stratégie de la conservation des oiseaux en Suisse pour 2011- 2015 formule trois objectifs et stratégies de mise en œuvre pour une conservation exemplaire d’espèces prioritaires.

    Coordination du « Programme de conservation des oiseaux en Suisse »

    L’élaboration, la mise en œuvre et le contrôle des résultats des programmes de conservation et des plans d'action sont effectués par diverses institutions qualifiées, avec la contribution d’experts. Pour gérer ce travail vaste et complexe, les acteurs sont soutenus par une coordination nationale, assurée pour moitié par l'Association Suisse pour la Protection des Oiseaux ASPO/BirdLife Suisse et pour l’autre moitié par la Station ornithologique suisse. Le programme cadre est dirigé par un comité directeur composé d’un/e représentant/e de l'Office fédéral de l'environnement OFEV, de la Station ornithologique suisse, de l'Association Suisse pour la Protection des Oiseaux ASPO/BirdLife Suisse et de chaque département cantonal de la chasse et de la protection des oiseaux ainsi que de la protection de la nature. Des réunions régulières permettent d’échanger les expériences et de parler du développement du programme.

    Les coordinateurs du « Programme de conservation des oiseaux en Suisse » sont le Dr Reto Spaar de la Station ornithologique suisse et le Dr Raphael Ayé de l'Association Suisse pour la Protection des Oiseaux ASPO/BirdLife Suisse.

    Les espèces prioritaires

    La Station ornithologique suisse et l'Association Suisse pour la Protection des Oiseaux ASPO/BirdLife Suisse ont déterminé, avec une méthode d’évaluation en plusieurs étapes, 50 espèces qui ont besoin de programmes de conservation. Pour mettre en œuvre des mesures efficaces en faveur des espèces prioritaires, il est nécessaire de connaître les facteurs clé et les causes de menaces. Selon le niveau de connaissance des problèmes, l’action va du travail de recherche à la mise en œuvre de mesures concrètes. Dans le cas du pouillot siffleur p. ex., les causes du déclin ne sont que des hypothèses car il n’y a pas eu de changement dramatique au niveau de son habitat. Les fortes diminutions enregistrées dans les forêts proches des zones habitées suggèrent que cette espèce forestière nichant au sol souffre de dérangements dus aux loisirs et de la densité élevée d’animaux de compagnie (chiens, chats) et de renards. Mais des changements au niveau de la sylviculture pourraient également avoir joué un rôle.

    Par ailleurs, des influences négatives en dehors de la saison de nidification (régions de passage ou d'hivernage) ont probablement aussi un effet. Pour de telles espèces, il s'agit d’abord d'éclaircir les facteurs clés et le mécanisme des menaces – même si c'est une tâche extrêmement difficile sans garantie de succès. Pour d’autres espèces comme par ex. le grand tétras, les liens écologiques sont connus, si bien que les mesures de conservation peuvent être mises en pratique.

    Avec un large soutien pour le travail

    La conservation des oiseaux menacés en Suisse a déjà obtenu quelques succès en Suisse et elle est activement soutenue par de nombreux milieux. Néanmoins, nous ne pouvons susciter aucun faux espoir. Certaines espèces ne pourront probablement  plus être sauvées d’une disparition totale. Par ailleurs, les plans d’action pour les 50 espèces prioritaires ne peuvent être élaborés et mis en place du jour au lendemain. Une évaluation de l'urgence et des chances de succès des mesures de  conservation permet de déterminer dans quel ordre il faut procéder.

    Reto Spaar et Raffael Ayé
    Coordination nationale « programme de conservation des oiseaux en Suisse »

    Bibliographie

    Keller, V., R. Ayé, W. Müller, R. Spaar & N. Zbinden (2010):
    Die prioritären Vogelarten der Schweiz: Revision 2010. Ornithol. Beob. 107: 265–285.
     
    Spaar, R., R. Ayé, U. N. Zbinden & U. Rehsteiner (2012):
    Elemente für Artenförderungsprogramme Vögel Schweiz – Update 2011. Schweizerische Vogelwarte und Schweizer Vogelschutz SVS/BirdLife Schweiz, Sempach und Zürich.