Habitats - projets terminés
    retour
    Partager la page

    Massette

    La culture de la massette a pour but de produire une matière première et, en même temps, de créer un habitat pour des espèces animales et végétales rares. Le projet s´intéresse à la faisabilité technique et évalue l´impact sur la nature.

    Objectifs

    La massette est une espèce végétale indigène, cultivée depuis des siècles à des fins diverses, telles que la production d´énergie, la médecine (substitut de la ouate), l´alimentation ou la construction en terre, mais pratiquement pas à des fins commerciales. Il existe cependant une petite installation expérimentale à Geuensee, dans le canton de Lucerne, ainsi que des expériences positives en provenance de Bavière et d´Estonie. Comme la massette constitue l´association végétale naturelle des sols périodiquement inondés, boueux et riches en nutriments, d´Europe centrale, il serait tout à fait possible d´envisager sa culture sur des terres agricoles rendues à nouveau humides. Les champs de massette sont presque identiques aux marais naturels du point de vue morphologique et pourraient ainsi également assumer une fonction écosystémique importante pour de nombreuses espèces animales et végétales menacées.

    La Station ornithologique a aménagé un champ expérimental de massette dans la plaine de Wauwil avec le concours de partenaires. Il s´agit d´étudier notamment comment il convient d´exploiter cette nouvelle culture (date de la récolte, méthodes, durée de l´inondation), afin que la flore et la faune sauvage puissent en tirer le meilleur parti possible. Les nouveaux champs de massette ont pour but d´étendre l´offre encore modeste en zones humides dans la plaine de Wauwil et de mettre ainsi de nouveaux espaces vitaux à la disposition de la faune et de la flore menacées des zones marécageuses. Un projet parallèle, lancé par la société Seecon GmbH et financé par laFondation RegioPlus, a pour objectif de mettre en place une chaîne de commercialisation des produits à base de massette ainsi qu´une production expérimentale de matériaux de construction à base de massette (isolants, enduits, tapis).

    Procédé

    Le site choisi consiste en une parcelle de 1 ha contiguë à la zone de protection naturelle. Une station de pompage toute proche a été transformée de façon à ce que le futur champ puisse être irrigué de manière dosée. L´humus des zones périphériques a dû être débarrassé et entassé afin de former de petites digues périphériques et pour que les parcelles limitrophes ne soient pas affectées par les inondations. Le champ de massette a été ensemencé de graines de massette.

    Un programme d´observation scientifique a été mis sur pied. La Station ornithologique a étudié les effets des différentes mesures de rétention d’eau et d’exploitation sur les oiseaux, les amphibiens et les libellules.

    Importance

    Le projet permet de documenter l´impact d´une conception agricole novatrice sur les espèces animales et végétales menacées. Il pourrait offrir des possibilités d´établir une agriculture aux répercussions écologique positives dans plusieurs anciennes zones de prés inondables de Suisse enclines à se réengorger (plaine d´Orbe, Berner Seeland, vallée du Rhin saint-galloise, plaine de la Linth), en guise de variante par rapport aux travaux coûteux de restauration des installations d´amélioration foncière. De nouvelles possibilités sont ainsi offertes pour la protection de la faune des zones humides.

    Résultats

    Les recherches faunistiques de la Station ornithologique ont montré que les champs de massettes pouvaient avoir une influence très positive sur les libellules, les amphibiens, les râles, les canards de surface et les petites espèces de hérons. C’est ainsi que les quatre espèces de râles nichant régulièrement en Suisse ont colonisé les champs de massettes du marais de Wauwil. On y rencontre plus souvent non seulement des sarcelles d’été et d’hiver mais aussi le blongios nain et le bihoreau gris. Ces espèces profitent de l’abondante offre alimentaire qui s’est multipliée en peu de temps dans les champs de massettes sous forme de très nombreuses grenouilles vertes.

    Responsable de projet

    Roman Graf, Petra Horch

    Partenaire

    Seecon GmbH, Wolhusen
    Strafanstalt Wauwilermoos

    Soutien financier

    Zigerli-Hegi-Stiftung

    Das Staatssekretariat für Wirtschaft SECO unterstützt das Projekt im Rahmen des Impulsprogramms zur Unterstützung des Strukturwandels im ländlichen Raum (Regio Plus).