Communiqués de presse
    retour
    Partager la page

    Fort déclin du lagopède alpin en Valais (09.11.2017)

    Réplique de la Station ornithologique suisse à la réponse du Conseil d'Etat valaisan au postulat 5.0244 : « Restriction de la chasse aux tétras-lyres et aux perdrix des neiges ».

    Lagopède alpin.
    Lagopède alpin.
    photo © Marcel Burkhardt Image en qualité d‘impression
    Au cours des vingt dernières années, le lagopède alpin a fortement décliné dans de nombreux sites valaisans (-1 : Forte diminution ; -0.5 : diminution ; 0 : stable ; 0.5 : augmentation ; 1 : forte augmentation). La carte montre les changements de probabilité de présence de l’espèce par km2 entre 1993–1996 et 2013–2016.
    Au cours des vingt dernières années, le lagopède alpin a fortement décliné dans de nombreux sites valaisans (-1 : Forte diminution ; -0.5 : diminution ; 0 : stable ; 0.5 : augmentation ; 1 : forte augmentation). La carte montre les changements de probabilité de présence de l’espèce par km2 entre 1993–1996 et 2013–2016.
    photo © Station ornithologique suisse Image en qualité d‘impression
    L’utilisation gratuite n'est consentie que dans le cadre de ce communiqué de presse et avec la mention correcte de l’auteur.

    Sempach. – Le Conseil d'Etat valaisan propose au Parlement de rejeter un postulat qui lui demande de réexaminer le bien-fondé de la chasse aux Tétraonidés et la pertinence des quotas de tir en usage. Dans sa prise de position, le Conseil d'Etat cite des travaux scientifiques dans lesquels la Station ornithologique suisse était impliquée.

    Malheureusement, la réponse passe totalement sous silence une étude-clé de la Station ornithologique suisse et de l'Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage WSL. Cette étude, publiée en 2016, est basée sur des comptages annuels du lagopède alpin effectués par les gardes-chasse, sur un total de 40 sites des Alpes suisses entre 1995 et 2012.

    Dans l'ensemble, cette étude illustre le déclin du lagopède alpin en Suisse au cours des vingt dernières années. A une échelle géographique plus fine, cette même étude montre de très fortes disparités entre les différentes régions du pays. Dans les sites valaisans, la baisse atteint un taux de 50%, ce qui correspond à la plus forte baisse enregistrée dans l’étude. Cette évolution négative est corroborée par les premiers résultats de l’Atlas des oiseaux nicheurs de Suisse 2013–2016, qui paraîtra en 2018.

    Dans la réponse du Conseil d’Etat, le Service de la chasse, de la pêche et de la faune du canton du Valais se dit "prêt à réagir dès qu'un recul significatif des populations serait constaté". Les connaissances à disposition montrent que c'est déjà le cas pour le lagopède alpin.

    De surcroît, la réponse du Conseil d’Etat ne fournit pas de bases scientifiques pour affirmer que la situation valaisanne du tétras lyre est stable à long terme. Pour cette espèce menacée par l'extension des activités sportives hivernales, les recensements de l’Atlas des oiseaux nicheurs de Suisse 2013–2016 montrent des résultats contrastés entre les cantons, mais aussi au sein des différentes régions du Valais. La chasse est ainsi, du moins à l'échelle locale, coresponsable du déclin du tétras lyre.

    Source
    Furrer, R., M. Schaub, A. Bossert, R. Isler, H. Jenny, T. Jonas, C. Marti & L. Jenni (2016): Variable decline of Alpine Rock Ptarmigan (Lagopus muta helvetica) in Switzerland between regions and sites. J. Ornithol. 157: 787–796.

    Knaus, P., S. Antoniazza, S. Wechsler, J. Guélat, M. Kéry, N. Strebel & T. Sattler (en prép.): Atlas des oiseaux nicheurs de Suisse 2013–2016. Distribution et évolution des effectifs des oiseaux en Suisse et au Liechtenstein. Station ornithologique suisse, Sempach.

    Pour en savoir plus

    Sophie Jaquier
    Station ornithologique suisse
    6204 Sempach
    Tél. 041 462 97 98
    sophie.jaquier@vogelwarte.ch