Évolution

      Effectifs

      Nombre moyen de couples nicheurs par carré kilométrique en 2013-2016, par tranches d’altitude.

      La somme des estimations du nombre de couples (ou de territoires) d’oiseaux nicheurs en Suisse dépasse les 10 millions. La moitié environ se concentre au-dessous de 1000 m, tandis que les secteurs urbanisés et forestiers sont les plus peuplés. Les carrés kilométriques hébergeant le plus grand nombre de couples sont ceux qui abritent de grandes colonies.

      Les estimations spécifiques d’effectifs nous permettent de supposer que, chaque année, plus de 10 millions de couples nichent ou occupent au moins un territoire en Suisse, dont la moitié environ se rapporte aux 10 espèces les plus fréquentes (Pinson des arbres, Fauvette à tête noire, Rougegorge familier, Merle noir, Troglodyte mignon, Moineau domestique, Mésanges noire et charbonnière, Roitelets huppé et à triple bandeau), les deux plus communes (Pinson des arbres et Fauvette à tête noire) comptant à elles seules environ 2 millions de couples.

      Effectifs 2013-2016 par carré atlas

      Le nombre de couples nicheurs par carré atlas (10 × 10 km) a été calculé sur la base des cartes de distribution ponctuelle et des estimations de densité et de présence de chaque espèce, en considérant les carrés situés au moins à 50 % sur territoire suisse (Liechtenstein compris). Les densités de peuplement les plus fortes ont été trouvées en majorité dans les carrés particulièrement bâtis, qui hébergent beaucoup d’espèces coloniales ou semi-coloniales (p. ex. Corbeau freux, Pigeon biset domestique ou Moineau domestique), ce qui peut conduire à des densités exceptionnelles dans les agglomérations, sans compter qu’elles abritent en général d’importants effectifs de passereaux communs et qu’elles jouxtent souvent directement la forêt. Les milieux agricoles, en général plutôt pauvres en espèces, y sont peu représentés.

      Nombre annuel estimé de couples nicheurs (en milliers), par carré atlas (10 × 10 km) en 2013-2016.

      Effectifs 2013-2016 par carré kilométrique

      Les carrés kilométriques (1 × 1 km) abritant de grandes colonies (Corbeaux freux, Laridés) comportent le plus grand nombre de couples nicheurs. C’est notamment le cas des villes de Bâle ou de Berne, ou du site du Fanel BE/NE, où un carré kilométrique compte même environ 1000 couples d’oiseaux. D’une manière générale, les territoires sont nombreux (500, voire 600 couples/km2) dans les carrés de basse altitude, comportant d'importantes surfaces d’habitation ou de forêt. Au-dessus de 1500 m, les effectifs diminuent fortement ; à 2000 m, il reste en moyenne encore plus de 100 couples/km2, mais il n'y en a plus guère au-delà de 3000 m.

      Nombre estimé de couples nicheurs par carré kilométrique (1 × 1 km) en 2013-2016.

      Texte: Nicolas Strebel