Attaques de buses

    « Joggeur attaqué par des buses » est un titre d'article qui paraît année après année. Effectivement, ce genre d'attaques a lieu occasionnellement.

    Ce sont principalement les buses variables et exceptionnellement les milans qui sont parfois aggressifs. Les attaques surprises ont presque toujours lieu entre mai et juillet, quand les oiseaux ont des jeunes. Si un joggeur passe par hasard près d'une aire ou près des jeunes fraîchement envolés, il est alors considéré comme un danger par les parents qui essaient de chasser l'ennemi présumé en l'attaquant. Parfois, ils crient en même temps avec insistance.

    Les attaques ont lieu le plus souvent par derrière et presque toujours sur des personnes qui courent, alors que les promeneurs et les cyclistes ne sont pas importunés, cependant, là aussi, il y a des exceptions. Dans certains cas extrêmes, un joggeur peut être attaqué dans un rayon de 500 mètres autour du nid.

    La plupart du temps, les buses se contentent d'attaques simulées. Dans quelques rares cas par contre, la victime est repartie avec des égratignures sur la tête. Heureusement, jusqu'à présent, aucune blessure sérieuse n'est à déplorer. Même pour de petites blessures, on devrait se faire vacciner contre le tétanos. Les oiseaux ne sont pas porteurs de la rage et nous pouvons exclure avec certitude cette maladie comme motif d'attaque.

    Nous conseillons aux personnes concernées d'éviter pendant quelques semaines le lieu où ces attaques se produisent ou alors de marcher sur le tronçon concerné. Bien que la buse variable soit le rapace le plus fréquent de Suisse (20 000 à 25 000 couples nicheurs), ces attaques sont exceptionnelles. Chaque année, seule une douzaine de cas sont rapportés. Dans le nord de l'Europe, d'autres espèces d'oiseaux défendent leur nichée de manière agressive (p. ex. : labbes, sternes et quelques rapaces nocturnes).

    Impressum : Feuilles d'information pour la protection des oiseaux

    © Station ornithologique suisse & ASPO/BirdLife Suisse, Sempach & La Sauge, 2012
    Auteur : M. Kestenholz
    La reproduction avec références est souhaitée.

    Feuille d'information

    Attaques de buses