Les planeurs

    Les grands oiseaux qui se déplacent sur de longues distances passent une bonne partie de leur temps de vol à planer.

    Les grands rapaces et les cigognes sont passés maîtres dans cette pratique. Ils ont des ailes larges qui leur permettent d'utiliser au mieux les ascendances thermiques pour s'élever dans les airs. Une fois qu'ils ont atteint une certaine altitude, ils parcourent de longues distances sans battre des ailes et économisent ainsi une énergie précieuse. Dans les turbulences qui régnent souvent au-dessus des mers, les ailes larges sont plutôt un handicap. Les Albatros et les Mouettes aux ailes longues et étroites sont beaucoup mieux adaptés à ces conditions. Les planeurs à ailes larges traversent la mer aux détroits de Gibraltar et du Bosphore.

    Chaque année, quelque 200000 rapaces quittent le continent européen à chacun de ces deux détroits. Un nombre encore plus important de rapaces longe la côte est de la mer Noire. On estime que quelque 2 millions de rapaces transitent chaque automne par Israël. Les populations occidentales de cigognes blanches (environ 120000 oiseaux) passent par Gibraltar, celles des régions orientales (environ 400000 individus) par le Bosphore, la Turquie et l'Egypte vers le Soudan.

    Impressum: Feuilles d´information pour la protection des oiseaux

    © Station ornithologique suisse.
    La reproduction avec références est souhaitée.