Faucon crécerelle et effraie des clochers

      Depuis les années 60, le Faucon crécerelle et l'Effraie des clochers se sont considérablement raréfiés sur le Plateau. Leur recul résulte avant tout du manque d'accessibilité et de l'insuffisance des ressources alimentaires en raison de l'agriculture intensive, ainsi que du manque de sites de nidification adaptés.

      Objectifs

      Des mesures de conservation, comme l'installation de nichoirs et la revitalisation sur les surfaces agricoles, doivent encourager l'augmentation des effectifs d'espèces prioritaires, telles que le Faucon crécerelle et la Chouette effraie. L'efficacité des mesures sera surveillée localement dans le cadre de suivis. En même temps, un monitoring devra permettre d'identifier les phases critiques dans le cycle de vie de ces deux oiseaux typiques des zones agricoles, afin de pouvoir procéder à une évaluation globale de leurs effectifs. Les exigences de l'Effraie des clochers en matière d'habitat en-dehors de la saison de reproduction, seront étudiées dans un projet de recherche appliquée.

      Procédé

      De nombreux groupes de bénévoles favorisent le Faucon crécerelle et l'Effraie des clochers dans toute la Suisse avec la pose et la surveillance de nichoirs. Les régions où ces espèces sont favorisées sont des espaces délimités écologiquement, qui présentent si possible une population de plus de 10 couples ou une surface d'au moins 10 km2. Outre l’augmentation de l'offre en sites de nidification, le placement des nichoirs devrait inciter les agriculteurs à établir des surfaces de promotion de la biodiversité adaptées aux oiseaux à proximité des nids, en particulier des jachères florales ou des prairies extensives, qui accroissent la densité des petits mammifères et des grands insectes.

      Pour le contrôle d’efficacité des mesures, la population nicheuse, le nombre d'œufs et d'oisillons sont recensés chaque année, et une partie des jeunes et adultes sont mesurés et bagués. Les données des groupes de bénévoles sont incluses dans le projet « Monitoring intégré des populations de Faucons crécerelles et d’Effraies des clochers ». Quelques groupes ont même installé, dans des nichoirs sélectionnés, des webcams qui offrent des images fascinantes de l'activité reproductrice de ces deux espèces : Pro Riet, Naturschutzverein Lausen.

      Jusqu'à présent nous ne savons presque rien des exigences en matière d'habitat et de l’utilisation du territoire de l'Effraie des clochers en-dehors de la saison de reproduction. Ni l'offre alimentaire, ni la distribution spatiale des ressources ou son utilisation n'est connue. Dans cette étude, nous examinons comment les domaines vitaux de l'Effraie des clochers évoluent au cours de l'année et quelles structures paysagères sont importantes selon les saisons. Des Effraies des clochers adultes sont également équipées de petits émetteurs GPS qui répertorient pendant huit mois les localisations pendant la nuit. De plus, nous relevons l'offre en petits mammifères par recensement des traces de rongeurs le long de transects et sur des plaques à traces. Les résultats de l'étude doivent permettre d'améliorer les mesures de conservation pour l'Effraie des clochers.

      Importance

      Grâce à leurs données, les nombreux groupes de bénévoles fournissent des éléments précieux pour pouvoir mieux apprécier l'évolution des effectifs du Faucon crécerelle et de l'Effraie des clochers localement et également au niveau suisse.

      Le projet de conservation de ces deux espèces populaires offre la possibilité de promouvoir activement auprès des agriculteurs une agriculture plus écologique, au profit des espèces menacées. En collaboration avec l'ASPO/BirdLife Suisse et AGRIDEA, une fiche d'information « Aider les Faucons crécerelles et les Effraies des clochers » a été publiée, élaborée spécifiquement pour les agriculteurs. Elle présente des mesures concrètes avec lesquelles les agriculteurs peuvent aider ces deux espèces vivant sur leurs exploitations. En plus, les agriculteurs reçoivent des informations afin d'éviter des accidents avec ces oiseaux.

      Résultats

      En 2015, les collaboratrices et collaborateurs bénévoles se sont occupés de 3472 nichoirs dans toute la Suisse. Entre 2002 et 2015, au moins 7105 couvées de Faucons crécerelles et 1583 couvées d'Effraies des clochers ont été contrôlées. Ce faisant 18‘560 oisillons et 344 adultes Faucons crécerelles, ainsi que 5913 oisillons et 513 adultes d'Effraies des clochers ont été bagués et mesurés. Les effectifs de Faucons crécerelles ont augmenté de 2002 à 2015 dans presque toutes les zones de projet, grâce aux mesures de protection. Par contre, de fortes fluctuations d’effectifs d'Effraies des clochers ont été observées, avec parfois des chutes dramatiques de la population nicheuse, surtout après des hivers froids et enneigés.

      Les résultats de 14 années de coordination des programmes de conservation des espèces ont été rassemblés dans un rapport (Michler et al. 2016). Les publications sur l'utilisation de l'habitat et la biologie reproductive du Faucon crécerelle dans les différentes zones de projets figurent dans la liste de publications.

      Responsable de projet

      Stephanie Michler (Projet de conservation)
      Bettina Almasi, Nadine Apolloni (Utilisation du territoire au cours de l'année)

      Partenaire

      Le Groupe Broyard de Recherches Ornithologiques (GBRO)
      Pro Riet Rheintal
      Collaboratrices et collaborateurs bénévoles dans différents groupes de travail
      Associations de protection de la nature et des oiseaux / Sections de BirdLife Suisse

      Publications

      Zellweger-Fischer, J., M. Schaub, C. Müller, M. Rudin †, M. Spiess & L. Jenni (2011):
      Der Bruterfolg des Turmfalken Falco tinnunculus: Resultate und Erkenntnisse aus fünf Jahren integriertem Populationsmonitoring.