Fauvette grisette

    La fauvette grisette est un oiseau typique des zones périphériques inutilisées du paysage rural ouvert. La répartition jadis uniforme de la fauvette grisette sur le Plateau révèle aujourd'hui d'importantes brèches, principalement dues à la disparition de ses habitats. Il importe donc d'assurer une protection ciblée de la fauvette grisette par le biais d'une revalorisation de son habitat.

    Objectifs

    Il existe encore, au pied méridional du Jura vaudois, une population de fauvettes grisettes relativement importante dans le contexte de la situation actuelle. Il s'agit de protéger et de conserver à long terme cette population grâce à la revalorisation d'écosystèmes existants et à l'aménagement de nouveaux écosystèmes. Le projet de conservation permettra en outre d'étudier des questions spécifiques afin d'acquérir une meilleure compréhension des exigences de la fauvette grisette en matière d'habitat en Suisse.

    Procédé

    En 2006 et 2007, des recensements ont été effectués au pied méridional du Jura vaudois pour en savoir plus sur les milieux que les fauvettes grisettes privilégient durant la période de nidification. En 2006, les populations de trois autres régions - Champagne genevoise (GE), Grand Marais (BE), Combremont-Nuvilly (VD/FR) - ont aussi été recensées. Ensuite, les biotopes occupés par l'espèce ont été comparés avec un même nombre de biotopes situés à proximité immédiate.

    Les résultats de ces études ont donné matière à un cours destiné aux agriculteurs. Ce cours présente les mesures qui permettent de créer des biotopes favorables aux fauvettes grises et à d'autres espèces d'oiseaux.

    Importance

    Ce projet doit montrer quelles sont les mesures à prendre et à mettre en pratique dans le paysage afin de protéger la fauvette grisette. Il s'agit par ailleurs de sensibiliser les agriculteurs à cette problématique et de les convaincre d'appliquer les mesures prévues. Ces mesures doivent en outre profiter autant que possible à d'autres espèces (pie-grièche écorcheur, tarier pâtre, bruant jaune, lièvre, etc.).


      

    Résultats

    En 2006, le périmètre étudié au pied méridional du Jura a révélé l'existence de 70 territoires de fauvettes, en 2007, de 44 seulement. Ce recul important des effectifs pourrait être lié à la réduction des jachères florales et aux conditions météorologiques. En 2006, la Champagne genevoise (GE) et le Grand Marais (BE) abritaient chacun 43 territoires et Combremont-Nuvilly (VD/FR) 8. Dans les zones étudiées, la fauvette grisette a colonisé non seulement les haies, les zones rudérales, les talus et les remblais, mais aussi les jachères florales. Çà et là, des fauvettes grisettes ont été observées en train de chanter dans les champs de colza.

    Dans le contexte de ce projet nous avons collectionné des données de différentes facteurs d'habitat dans les territoires de la fauvette grisette et dans des points de référence en leur proximité. Afin d'évaluer les facteurs qui sont importants pour la sélection d'habitat par la fauvette grisette, nous avons analysé les données d'habitat soit pour ses territoires dans les haies ou soit pour ceux dans les champs. Nos analyses ont démontrés que d'une part dans le cas des territoires dans les champs « la présence et le nombre des plantes importantes (comme par exemple la cardère Dipsacus sylvestris) » et « la densité de la végétation » et d'autre part dans les territoires dans les haies « le nombre des arbustes épineux » et « la présence des muriers » étaient des facteurs importants pour la sélection d'habitat par les fauvettes grisettes.

    Responsable de projet

    Martin Spiess

    Partenaire

    Association suisse pour la protection des oiseaux/BirdLife Suisse
    Canton de Vaud