Pic mar

    En Suisse, le pic mar niche exclusivement dans les chênaies anciennes. Pour pouvoir sauvegarder à long terme en Suisse cette espèce spécialisée, il est nécessaire de mettre en oeuvre des mesures spécifiques au sein de son milieu.

    Objectifs

    Conformément au Plan d'action pic mar Suisse paru en 2008, il importe de sauvegarder les populations actuelles de pics mars (env. 500 couples nicheurs), ainsi que leurs écosystèmes, dans leur répartition présente, et de créer des écosystèmes supplémentaires reliés et interconnectés (ex  chênaies).

    Procédé

    En collaboration avec l'Association suisse pour la protection des oiseaux ASPO/BirdLife Suisse et l'association proQuercus, la Station ornithologique suisse conseille les personnes qui souhaitent s'engager dans la protection et la conservation du pic mar. Mené conjointement, ce service de conseil comprend d'une part une aide ciblée destinée aux projets liés au pic mar (ex : cartographies, projets de recherche, etc.) ou à des mesures spécifiques de conservation (ex : projets de conservation du chêne). D'autre part, il est prévu d'organiser des cours de formation permanente dans ce domaine à l'attention des gardes forestiers, propriétaires forestiers et autres responsables.

    Importance

    Le pic mar est l'une des 50 espèces d'oiseaux prioritaires en Suisse. Ces espèces ne pourront être sauvegardées à long terme que par la mise en oeuvre de mesures de protection et de conservation ciblées, qui vont au-delà des mesures générales de sauvegarde de la biodiversité. Spécialiste à l'extrême, le pic mar est tributaire des chênaies anciennes. Autrement dit, c'est le mode d'exploitation des chênaies qui décidera de la survie en Suisse du pic mar, en tant qu'oiseau nicheur. Comme les (anciennes) chênaies sont, de manière générale, très riches en espèces, les mesures en faveur du pic mar et de son habitat conduiront à un accroissement général de la biodiversité forestière.

    Responsable de projet

    Gilberto Pasinelli, Reto Spaar

    Partenaire

    Raffael Ayé, Association suisse pour la protection des oiseaux ASPO/BirdLife
    Association proQuercus
    Office fédéral de l'environnement (OFEV)