Les paysans marquent des points, la nature gagne en diversité

    Dans le cadre du projet « Les paysans marquent des points, la nature gagne en diversité », des instruments novateurs ont été mis au point afin d'inciter les agriculteurs à promouvoir la biodiversité. En même temps, ces instruments ont également pour but de valoriser les exploitations agricoles (études de cas) et de sensibiliser les agriculteurs, l'opinion publique et les décideurs politiques à l'idée d'une production soucieuse de la nature.

    Procédé

    Un système de points a d'abord été conçu, lequel évalue les prestations des agriculteurs en faveur de la biodiversité. Ce système de points permet aux agriculteurs d’autoévaluer leurs prestations écologiques. Afin de pouvoir apprécier l'efficacité du système de points, nous contrôlons dans 132 exploitations si les prestations évaluées par des points présentent une corrélation effective avec la diversité des espèces.

    Par ailleurs, nous examinons si une information globale a pour effet que les agriculteurs mettent en œuvre davantage de mesures et des mesures mieux ciblées en faveur de la biodiversité. A cet effet, un système d'espèces caractéristiques a été développé. Cet outil sensibilise les agriculteurs, les assiste et les encourage dans la réalisation de mesures pour la revalorisation de leur exploitation selon des critères écologiques.

    Les expériences tirées de ce projet sont intégrées en permanence dans la formation et l'information des agriculteurs.

    Importance

    Une agriculture soucieuse de la nature revêt une importance capitale pour la survie de nombreuses espèces animales et végétales. En l'absence d'espèces typiques des terres agricoles, le paysage rural deviendrait une simple surface de production de denrées agricoles. Une agriculture soucieuse de la nature crée, pour la population, un environnement plus vivant, riche en paysages animés et en qualité de vie.

    Le présent projet est réalisé en étroite collaboration avec l'Institut de recherche de l'agriculture biologique (FiBL). En partenariat avec les labels IP-Suisse (20 000 agriculteurs membres) et Bio Suisse (6000 agriculteurs membres), nous poursuivons le but de favoriser les espèces des terres agricoles. IP-Suisse et Bio Suisse gèrent ensemble plus d'un quart de la surface agricole utile de Suisse. C'est donc une opportunité unique pour encourager sur une grande échelle une agriculture respectueuse de la nature. Grâce à cette approche, la Suisse joue un rôle de précurseur dans le domaine de l'utilisation durable des ressources naturelles. Les acquis du projet bénéficieront au développement de la politique agricole suisse et auront un impact majeur sur une vaste étendue.

    Résultats

    Le système à points existe depuis 2009, tant pour la plaine que pour les régions de montagne. Entre 2009 et 2011, nous avons examiné sur 133 exploitations si le nombre de points permettait de tirer des conclusions au sujet de la biodiversité. De par le système à points, nous connaissons le nombre de points obtenus, les surfaces cultivées et de promotion de la biodiversité ainsi que leur qualité. De plus, sur l’ensemble de l'exploitation, les plantes, orthoptères, papillons diurnes et les oiseaux nicheurs ont été cartographiés. Les évaluations montrent que le système à points est un indicateur fiable et qu'il y a une bonne corrélation entre le nombre de points et l’état de la biodiversité (Birrer et al. 2014, Zellweger et al. 2016).

    Sur les exploitations évaluées en 2009, une information globale a été faite pour 24 exploitations. Dans un premier temps, les conseillers ont évalué le potentiel d'un point de vue écologique des exploitations. Ensuite, des mesures concrètes de revalorisation ont été développées avec les exploitants et les impacts économiques liés ont été évalués. Lorsqu'un accord a pu être trouvé entre les deux parties, elles ont signé une convention sur les mesures à réaliser jusqu’en 2015.

    Lors de la phase de conseil, le système des espèces caractéristiques développé dans le cadre du projet s'est révélé être un instrument particulièrement précieux. Grâce aux conventions passées, la superficie des surfaces de promotion de la biodiversité devait passer de 8,9 % à 13,5 % de la surface agricole utile. Les surfaces de mesures de promotion de la biodiversité de niveau de qualité II devaient quant à elles passer de 3,3 à 8,5 %. Une évaluation intermédiaire en 2012 a montré que la plupart des mesures avaient été mises en place. En 2015, la cartographie des 24 exploitations conseillées et contrôlées a eu encore une fois lieu. Les évaluations qui en résultent sont toujours en phase d'examen.

    L'association IP-Suisse a décidé de mettre en place le système à points. Les directives IP-Suisse exigent que les producteurs membres de l'association obtiennent un nombre de points minimal. La Migros, client principal de produits IP-Suisse, commercialisent ces derniers sous son label TerraSuisse. La Station ornithologie conseille IP-Suisse et la Migros pour le développement de ce label sous l’angle de la biodiversité et est responsable du contrôle d'efficacité (voir le projet TerraSuisse). Fin 2012, IP-Suisse a décidé d'un catalogue de mesures en faveur de la biodiversité qui s’inspire fortement du système à points. Toutes les exploitations bourgeon doivent remplir 12 exigences posées par ce catalogue.

    Le projet a fourni des expériences variées, comme par exemple la meilleure manière de mettre en place les surfaces de promotion de la biodiversité  ou encore la mise en valeur des mesures prises pour la biodiversité par les agriculteurs face aux consommateurs. D'autres exploitations et conseillers devraient également pouvoir profiter de ces expériences. Dans ce but, le manuel « Promotion de la biodiversité à la ferme» a été développé pour permettre la mise en place de mesures en faveur de la biodiversité sur les exploitations.

    Guide pratique (pdf, 9.71 MB)

    Système de points plaine
    Système de points montagne
    Manuel d'utilisation du système de points
    Flyer « Mit Vielfalt punkten »
    Liste complète des publications du projets

    Responsable de projet

    Simon Birrer, Markus Jenny
    En collaboration avec Lukas Pfiffner et Sibylle Stöckli, Institut de recherche sur l'agriculture biologique (FiBL)

    Partenaire

    IP-Suisse
    BIO Suisse

    Soutien financier

    Bundesamt für Landwirtschaft BLW
    Bundesamt für Umwelt BAFU
    MAVA Stiftung
    ERNST GÖHNER STIFTUNG
    AVINA STIFTUNG
    Sophie und Karl Binding Stiftung
    STIFTUNG DREIKLANG
    Vontobel-Stiftung
    Paul Schiller Stiftung
    Stiftung Temperatio
    Hamasil-Stiftung
    Strafin-Foundation
    Anna Maria und Karl Kramer-Stiftung

    Publications

    Chevillat, V. S. Stöckli, S. Birrer, M. Jenny, R. Graf, L. Pfiffner & J. Zellweger-Fischer (2017):
    Surfaces de promotion de la biodiversité: amelioration quantitative et qualitative par le conseil.
    Stöckli, S., S. Birrer, J. Zellweger-Fischer, O. Balmer, M. Jenny & L. Pfiffner (2017):
    Quantifying the extent to which farmers can influence biodiversity on their farms.
    Birrer, S., R. Bircher, V. Chevillat, R. Graf, D. Hagist, R. Home, M. Jenny, L. Pfiffner, S. Stöckli, B. Steinemann, G. Weidmann & J. Zellweger-Fischer (2016):
    Mit Vielfalt punkten - Bauern beleben die Natur. Jahresbericht 2016 und Schlussbericht
    Zellweger-Fischer, J., P. Althaus, S. Birrer, M. Jenny, L. Pfiffner & S. Stöckli (2016):
    Relevé de la biodiversité sur les exploitations agricoles à l'aide d'un système à points.
    Birrer, S., R. Bircher, V. Chevillat, R. Graf, D. Hagist, R. Home, M. Jenny, L. Pfiffner, S. Stöckli, B. Steinemann, G. Weidmann & J. Zellweger-Fischer (2015):
    Mit Vielfalt punkten - Bauern beleben die Natur. Jahresbericht 2015.
    Zellweger-Fischer, J., S. Birrer, M. Jenny, S. Stoeckli & L. Pfiffner (2015):
    A Credit Point System for assessing and enhancing biodiversity at the farm scale - and beyond.
    Birrer, S., J. Zellweger-Fischer, S. Stoeckli, F. Korner-Nievergelt, O. Balmer, M. Jenny & L. Pfiffner (2014):
    Biodiversity at the farm scale: A novel credit point system.
    Birrer, S., V. Chevillat, R. Graf, D. Hagist, R. Home, M. Jenny, L. Pfiffner, S. Stöckli & J. Zellweger-Fischer (2014):
    Mit Vielfalt punkten - Bauern beleben die Natur. Jahresbericht 2014.
    Home, R., O. Balmer, I. Jahrl, M. Stolze & L. Pfiffner (2014):
    Motivations for implementation of ecological compensation areas on Swiss lowland farms
    Birrer, S., M. Jenny, F. Korner-Nievergelt, K. Meichtry-Stier, L. Pfiffner, J. Zellweger-Fischer & J.L. Zollinger (2013):
    Ökologische Vorrangflächen fördern Kulturlandvögel
    Jenny, M., J. Zellweger-Fischer, O. Balmer, S. Birrer & L. Pfiffner (2013):
    The credit point system: an innovative approach to enhance biodiversity on farmland.
    Jenny, M., S. Stöckli, S. Birrer & L. Pfiffner (2013):
    Les paysans marquent des points... et mesurent la biodiversité.
    Chevillat, V., O. Balmer, S. Birrer, V. Doppler, R. Graf, M. Jenny, L. Pfiffner, C. Rudmann & J. Zellweger-Fischer (2012):
    Plus de surfaces de compensation écologique et de meilleure qualité grâce au conseil.
    Jahrl, I., C. Rudmann, L. Pfiffner & O. Balmer (2012):
    Motivations pour la réalisation de mesures de compensation écologique.
    Pfiffner, L. & R. Graf (2010):
    Mit Leitarten die Vielfalt fördern.