Promotion de l'avifaune dans le paysage rural arborisé de Weidist

    Comment maintenir et accroître la valeur des paysages ruraux arborisés pour le rouge-queue à front blanc ? Un exemple pris dans la vallée du Rhin saint-galloise offre des solutions.

    Objectifs

    Le projet offre la possibilité d'acquérir de l'expérience en matière de revalorisation d'un paysage à partir d'une collaboration étroite entre agriculteurs, propriétaires fonciers et exploitants. Cette expérience sera ensuite transposable dans d'autres régions.

    Le projet poursuit en priorité les objectifs suivants :

    • Améliorer les conditions de vie d'espèces d'oiseaux rares tels que le rouge-queue à front blanc ainsi que d´autres espèces animales et végétales de paysages ruraux arborisés.
    • Expérimenter de nouvelles mesures d'encouragement en faveur du rouge-queue à front blanc.
    • Revaloriser le paysage rural selon des critères écologiques et promouvoir ainsi un espace de découverte de la nature.

    Merkblatt Kulturlandschaft Weidist (en allemand)

    Procédé

    L'étude de cas porte sur le secteur de Weidist, situé sur le versant sud de la vallée du Rhin saint-galloise, dans la commune d'Altstätten. Pour que l'incidence du projet puisse être documentée, un suivi est effectué au niveau de la population d'oiseaux nicheurs et de la densité de certains groupes d'insectes (sauterelles et fourmis, en tant qu´indicateurs de la diversité des espèces et des ressources alimentaires). Le premier recensement des espèces d'oiseaux a lieu avant toute revalorisation pour que la situation de départ soit connue. Un inventaire du biotope est établi. Durant les mesures de revalorisation, d'autres recensements des populations d'oiseaux auront lieu chaque année, de même qu'à l'issue des interventions, au bout de 2, 4 et 6 ans (contrôle d'efficacité).

    La revalorisation du secteur exige une étroite coopération avec les agriculteurs. Des entretiens ont pour but de les inciter à maintenir et revaloriser les vergers dans la mesure des possibilités. Les conseils apportés aux agriculteurs concernés permettront d'optimiser l'exploitation, y compris du point de vue économique, sans que les objectifs écologiques soient compromis. La priorité est accordée aux mesures suivantes :

    • Optimiser l'offre actuelle en cavités par la suspension de nichoirs.
    • Réaliser des biotopes de remplacement : arbres isolés (érable, tilleul, chêne etc. ou arbres fruitiers faciles d'entretien, tels que noyer ou cerisier), buissons, petites structures.
    • Installer des systèmes de pacage extensif expérimentaux (pâturages rotationnels, enclos à pâturer, clôtures permanentes ; chevaux, ânes, chèvres, bovins). Pâturer les parcelles en cours de reboisement de manière extensive (chèvres).
    • Revaloriser la forêt et les lisières (transitions progressives, abattage des essences étrangères à la station) ; pâturages boisés extensifs.
    • Mettre en oeuvre d'autres mesures d'accompagnement afin de promouvoir la diversité des insectes : p. ex., fauche échelonnée, fauche par bandes, débroussaillement des bosquets champêtres.

    Importance

    Les effectifs d'espèces d'oiseaux généralement désignés comme « oiseaux de vergers » ont subi une forte diminution au cours des dernières décennies. En principe, il s'agit d´espèces vivant dans les forêts clairsemées et les prairies boisées, qui avaient pu satisfaire leurs exigences en matière d'habitat dans les vergers haute tige et doivent s'adapter à la disparition des vergers. Le rouge-queue à front blanc, par exemple, est ainsi une espèce prioritaire pour les programmes d'encouragement d'après le programme-cadre de conservation des oiseaux en Suisse, établi par la Station ornithologique de Sempach, l'Association pour la protection des oiseaux ASPO/BirdLife Suisse et l'Office fédéral de l'environnement (OFEV).

    L'étude de cas est effectuée faute d´expériences acquises jusqu'à présent dans ce domaine en ce qui concerne l'efficacité des mesures prévues et leur acceptation par les agriculteurs.

    Résultats

    Le projet permettra, d'une part, la revalorisation écologique et la conservation d'un paysage rural varié et, d'autre part, l'acquisition d'expérience au sujet de biotopes de remplacement pour oiseaux des vergers.

    Responsable de projet

    Petra Horch

    Partenaire

    Groupe de travail Kulturlandschaft Weidist
    Propriétaires fonciers et agriculteurs d´Altstätten
    Ville d´Altstätten
    Ökobüro Hugentobler AG, Altstätten

    Soutien financier

    Office d'aménagement du territoire du canton de Saint-Gall
    Ville d'Altstätten
    Fondation Malou pour la protection des animaux
    Paul Schiller Stiftung
    Fonds suisse pour le paysage (FSP)
    Dr. Bertold Suhner-Stifung
    Karl Mayer Stiftung
    Rotary Club Rheintal

    Publications