Ecologie des populations d'hirondelles rustiques

    Ce projet sur les hirondelles rustiques se fait en relation avec une recherche internationale en lien avec le déclin des effectifs d'hirondelles rustiques en Europe.

    Objectifs

    Avec cette étude, nous voulons parvenir à une évaluation précise de la situation actuelle de l'effectif de cette espèce et à une amélioration du pronostic de l'évolution de l'effectif. Pour cela il est nécessaire de reconnaître quels facteurs jouent un rôle essentiel dans les changements d'effectifs. Afin d´atteindre ce but, nous avons recueilli les paramètres suivants dans différentes régions:

    a) Succès de reproduction (taille de la ponte, nombre de jeunes à l'envol, poids, nombre de nichées)
    b) Recherche du taux de retour chez les adultes et chez les jeunes
    c) Répartition des jeunes à l'intérieur et entre les populations.

    Procédé

    Dans les années 1997 à 2003, chaque semaine, nous avons visité durant 4 ans au moins tous les nids d'hirondelles rustiques, ceci dans 12 régions en tout qui recouvraient toute la gamme des conditions de vie des hirondelles rustiques en Suisse. On a écrit un protocole précis du déroulement de la nidification. De plus, tous les jeunes et si possible tous les adultes ont été bagués et contrôlés. En 1999 et en 2001, nous avons cartographié l'utilisation du paysage dans certaines régions.
    Pendant plusieurs années, nous avons effectué des captures et des recensements réguliers dans quelques dortoirs dans les roseaux afin d'obtenir des informations sur le comportement et la condition physique des oiseaux après la nidification.

    Importance

    Les effectifs d'hirondelles rustiques diminuent presque partout en Europe. L'EURING (European Union for Bird Ringing) a lancé un projet international pour l´hirondelle rustique pour en découvrir la raison. Des recherches sur la biologie reproductive, la dynamique des populations, le comportement durant l'escale, le déroulement de la migration ainsi que des études sur les quartiers d'hiver montreront où se trouve le problème pour les oiseaux et quels facteurs influent particulièrement négativement sur l'évolution de l'effectif.

    Résultats

    L'évolution des effectifs se déroule de manière équilibrée uniquement dans les cas les plus rares. Divers facteurs influencent son déroulement. Ainsi, les périodes de mauvais temps peuvent fortement influencer les effectifs d'une espèce. Ce fait explique la cassure de l'effectif dans notre zone de recherche en 2002. De bonnes conditions dans les quartiers d'hiver et durant la période de nidification suivante conduisent généralement rapidement à un rétablissement de l'effectif.

    Env. 40 % des adultes survivent d'année en année dans nos zones d'étude. Le taux de survie est généralement plus bas chez les jeunes. Alors qu'il était d'env. 30 % entre 1997 et 2000, il est tombé les années suivantes à 25 et même jusqu'à 21 %. Les études sur le poids des adultes et des jeunes ont donné des résultats intéressants. En été, les adultes capturés aux dortoirs ont moins de réserves de graisse que les jeunes, indépendamment de leur sexe. Ceci semble avoir à faire à la reproduction exigeante ou avec la mue d'une partie du plumage qui coûte également de l'énergie. En septembre, l'image change. Les adultes sont alors nettement plus gras que leur progéniture. Les études prouvent que les hirondelles rustiques sont très fidèles au lieu. S'ils se sont une fois décidés pour un site de nidification, 85 % des adultes contrôlés reviennent dans la même grange. Les jeunes hirondelles reviennent généralement dans la région d'origine mais s'établissent la plupart du temps à une certaine distance du nid de naissance.

    Responsable de projet

    Hannes von Hirschheydt

    Partenaire

    Une grande partie du travail de terrain a été faite par des groupes de travail bénévoles. Dans quelques régions, nous avons engagé des spécialistes rémunérés.

    Soutien financier

    Botanisch-Zoologische Gesellschaft Sarganserland-Werdenberg-Liechtenstein
    Karl Mayer-Stiftung
    Loterie Romande
    Coopérative Migros (Journée mondiale des animaux)
    Museo cantonale di storia naturale Lugano
    Natur- und Landschaftsschutzkommission Baselland
    Region Sarganserland-Walensee
    Sarganserländer Talgemeinschaft
    Stiftung für Suchende
    2 personnes privées

    Publications

    Jenni-Eiermann, S. & L. Jenni (2001):
    Post-Exercise Ketosis in Night-Migrating Passerine Birds.