Survie et dispersion des jeunes hirondelles rustiques

    Le projet explique les difficultés écologiques des hirondelles rustiques durant la période entre l’envol et la migration vers le sud.

    Objectifs

    Pour beaucoup d'espèces, la période après l'envol est la plus critique dans le cycle de la vie. Cependant, cette phase de vie est en grande partie inexplorée. Le but de ce projet est d'étudier le passage vers l'indépendance des jeunes hirondelles.

    Concrètement, il s'agit des aspects suivants :
    a) Mesurer la condition physique des jeunes hirondelles rustiques en fonction de la période de nidification, de l'écart entre la première et la deuxième nidification, de l'offre alimentaire et des conditions météorologiques
    b) Mettre au point des mesures quantitatives de la condition physique à l'aide de mesures faites avec des ultras-sons.
    c) Analyser l'utilisation de l'espace et la formation des groupes d'hirondelles juvéniles en fonction de leur condition physique.
    d) Mesurer le taux de survie en fonction de la condition physique, de la météo et du timing de la nidification.

    Procédé

    Les hirondelles rustiques fraîchement « volantes » sont observées par télémétrie. De minuscules émetteurs sont collés sur le dos des jeunes hirondelles grâce auxquels l'emplacement de l'hirondelle peut être à tous moments localisé. Parallèlement à cela, le comportement des oiseaux est suivi et enregistré par observation visuelle.

    Importance

    Bien que la période après l'envol des jeunes soit considérée comme une phase critique du cycle de la vie de nombreuses espèces d'oiseaux, des études quantitatives manquent en grande partie mais ces études sont indispensables pour comprendre l'écologie et la dynamique des populations d'une espèce.

    Résultats

    La présente thèse étudie le système de reproduction des hirondelles rustiques. On a tenu compte des mécanismes comportementaux et des processus sélectifs de la période après l'envol ce qui a été possible grâce à des techniques de radiotélémétrie développées à la Station ornithologique suisse. Pour les espèces d'oiseaux comme l'hirondelle rustique qui élèvent plusieurs nichées durant la saison de nidification, il faut faire des compromis dans la répartition des efforts d'encadrement des différentes nichées. Les résultats montrent que les parents hirondelles rustiques sacrifient une partie du succès de la première nidification en raccourcissant la durée d'encadrement pour pouvoir augmenter le succès de nidification de la deuxième nichée en commençant plus tôt. Les couples ayant deux couvées répartissent le temps disponible sur les deux nichées de telle sorte qu'à la fin de l'année il en résulte un bénéfice. C'est pourquoi le moment de la dissolution de la famille est une décision des parents qui maximise le succès de nidification à long terme. Cette thèse démontre que la prolongation de la recherche sur le système de reproduction des oiseaux au-delà de l'envol donne une nouvelle vision passionnante dans l'histoire et l'écologie comportementale même pour des espèces bien connues. C'est pourquoi cette recherche contribue à une meilleure compréhension du système de reproduction des oiseaux et de leur évolution.

    Responsable de projet

    Beat Naef-Daenzer

    Soutien financier

    Fond national suisse
    Karl Mayer Stiftung
    Ella & J. Paul Schnorf Stiftung
    Stiftung für Suchende

    Publications

    Grüebler, M. U., F. Korner-Nievergelt & B. Naef-Daenzer (2014):
    Equal nonbreeding period survival in adults and juveniles of a long-distant migrant bird.
    Naef-Daenzer, L., M. U. Grüebler & Beat Naef-Daenzer (2011):
    Parental care trade-offs in the inter-brood phase in Barn Swallows Hirundo rustica.