Informations sur le baguage

     Qu'est-ce que le baguage ?

    Le baguage de oiseaux est au service de la science et de la protection de la nature. Grâce au baguage, les oiseaux sont marqués individuellement par une bague en aluminium. Si l'oiseau bagué, ou la bague, est retrouvé plus tard, on obtient des renseignements sur les voies de migration, les quartiers d'hiver, la fidélité aux sites, l'espérance de vie, les causes de mortalité et les relations de parenté dans les populations d'oiseaux.

    A quoi sert le baguage ?

    • Grâce au baguage, nous savons d'où viennent les oiseaux migrateurs. Nous connaissons le lieu d'origine, la destination ainsi que les voies de migration de la plupart des espèces d'oiseaux.
    • Grâce au baguage, nous connaissons les dangers auxquels sont exposés les oiseaux sauvages.
    • Grâce au baguage, on a pu déterminer l'âge maximal des oiseaux sauvages.
    • Grâce au baguage, un oiseau anonyme devient un individu reconnaissable avec son propre parcours de vie.
    • Grâce au baguage, nous apprenons où un jeune oiseau va s'établir une fois adulte.
    • Grâce au baguage, on peut mesurer et expliquer l'immigration et l'émigration, le succès de reproduction et la mortalité des populations d'oiseaux.

    Comment se passe le baguage?

    Lors du baguage, une bague très légère en aluminium est placée autour de la patte de l'oiseau. La bague porte un numéro individuel et le nom de la Centrale nationale de baguage (en Suisse : SEMPACH HELVETIA). Le bagueur note sur une liste le numéro de la bague ainsi que d'autres indications comme l'espèce, l'âge, le sexe, la date, la mesure de l'aile ou le poids de l'oiseau. Ces données sont transmises à la Centrale de baguage de la Station ornithologique de Sempach.

    Que faire si l'on trouve une bague d'oiseau ?

    Vous avez trouvé une bague ou un oiseau bagué ?

    Les bagues métalliques nous intéressent en particulier (avec inscription HELVETIA SEMPACH, MUSEUM PARIS, RADOFLZELL GERMANY, etc.) et les oiseaux sauvages avec bague couleur (ces oiseaux portent toujours sur l’autre patte une bague métallique). Les anneaux soudés des oiseaux d’élevage ou des pigeons voyageurs ne sont pas registrés chez nous. Pour ces cas, nous ne pouvons pas vous renseigner. Sur la page www.ring.ac, les différents types de bagues sont présentés.

    Le plus simple est de nous transmettre votre découverte en remplissant ce formulaire: Annonce de bague.

    S’il vous est possible de récupérer la bague, nous vous serions très reconnaissants de nous la faire parvenir par la poste. Emballez-la bien de manière à ce qu’elle ne se perde pas dans les machines de tri de la poste. Les bagues peuvent être ouvertes et collées à plat sur un carton. Communiquez-nous svp toutes les informations requises dans le formulaire Annonce de bague qu’on peut aussi imprimer et remplir à la main.

    Nous vous informerons volontiers sur l’oiseau bagué que vous avez trouvé. Si nous ne disposons pas des données de baguage, le temps de la requête peut durer parfois plusieurs mois avant de pouvoir donner réponse. Merci pour votre compréhension.

    Adressez l’envoi à :
    Station ornithologique suisse
    Centrale de baguage
    Seerose 1
    CH-6204 Sempach

    Pour toute question : ring@vogelwarte.ch

    Le baguage des oiseaux en Suisse

    En Suisse, il existe 230 bagueuses et bagueurs ayant une formation spécifique et une autorisation délivrée par la Confédération. Chaque année, 90'000 oiseaux environ sont bagués.

    La Centrale suisse de baguage

    Sur mandat et avec soutien financier de la Confédération, la Station ornithologique de Sempach dirige la Centrale de baguage. Son travail comprend la prise en charge et le soutien des bagueurs, l'évaluation de projets et les demandes d'autorisation auprès de l'Office fédéral de l'environnement, des forêts et de paysage, l'administration des affaires concernant le baguage, la gestion de la banque de données, la représentation auprès de EURING (union européenne pour le baguage des oiseaux) et l'exploitation des données du baguage.

    Contacts: Jacques Laesser, Outi Vanamo Gasser

    Collaboration internationale

    Les oiseaux ne tiennent pas comptent des frontières nationales. Pour l'étude de nombreux aspects de la vie des oiseaux, la collaboration internationale est indispensable. Les Centrales de baguage de différents pays travaillent étroitement ensemble et échangent des données les unes avec les autres. Toutes les centrales de baguages européennes sont aujourd'hui membres de EURING, l'union européenne pour le baguage des oiseaux, qui gère une banque de données centralisée de plus d'un million de reprises de bagues, dans la ville anglaise de Thetford. EURING essaie de standardiser le baguage à l'échelle européenne et coordonne les grands projets de recherche internationaux.

    135 millions d'oiseaux bagués en Europe

    L'instituteur et ornithologue danois Hans Christian Cornelius Mortensen a été le premier à percevoir l'énorme potentiel découlant d'un marquage individuel des oiseaux sauvages. En 1899, il a commencé à employer systématiquement des bagues en aluminium et a bagué 150 étourneaux. L'année 1899 marque le début du baguage des oiseaux. Depuis lors, quelque 135 millions d'oiseaux ont été bagués, en Europe seulement. Le marquage individuel des oiseaux par une bague en aluminium a révolutionné les connaissances avifaunistiques, particulièrement dans la recherche sur les migrations.