Hiverner, migrer, nicher : question de timing !

    Pour faire face à des ressources alimentaires variables au cours de l’année, les oiseaux doivent répartir leurs activités vitales telles que la reproduction, la mue et l’hivernage de manière séquentielle.

    Plus la huppe met de temps à migrer au printemps, moins ses chances de réussite lors de la nidification sont grandes
    Plus la huppe met de temps à migrer au printemps, moins ses chances de réussite lors de la nidification sont grandes
    photo © Marcel Burkhardt

    Pour faire face à des ressources alimentaires variables au cours de l’année, les oiseaux doivent répartir leurs activités vitales telles que la reproduction, la mue et l’hivernage de manière séquentielle. Les migrateurs en particulier doivent veiller à être au bon endroit au bon moment.

    Des biologistes de la Station ornithologique ont étudié comment le timing et la durée de ces activités successives s’influencent l’un l’autre chez la huppe fasciée. Les conséquences de la longueur et de la succession de ces phases sur la fitness de reproduction de ces oiseaux ont aussi été évaluées, grâce aux données sur leur migration acquises avec des géolocalisateurs et aux informations récoltées sur leurs sites de nidification valaisans.

    L’étude démontre que la durée et le timing de chaque activité au cours du cycle annuel de la huppe influencent la phase suivante, mais à des degrés différents. Ainsi, la fin de la nidification influence fortement le timing du départ en migration, et le début de la nidification dépend de la date d’arrivée sur les sites de reproduction au printemps. Une migration printanière ou une phase « prénuptiale » sur les sites de reproduction plus longue a un clair impact négatif sur la qualité du territoire d’un couple et sur le nombre total de ses jeunes à l’envol.

    Au vu de l’importance du succès de reproduction pour le développement de l’espèce et dans un contexte de changement climatique, les informations que fournit cette étude sur la flexibilité limitée de la huppe en matière de timing et de durée pour sa reproduction sont importantes.

    van Wijk, R.E., Schaub, M. & S. Bauer (2017): Dependencies in the timing of activities weaken over the annual cycle in a long-distance migratory bird. Behav Ecol Sociobiol 71: 73.