Les Alpes orientales n’arrêtent pas les migrateurs

    Les oiseaux rencontrent des obstacles topographiques sur leur route migratoire. Le choix de les traverser ou de les contourner dépend fortement du contexte spatial.

    Les chaînes de montagne ne sont pas forcément des barrières. Le massif représente un obstacle plus ou moins grand selon son orientation par rapport à la direction principale de la migration.
    Les chaînes de montagne ne sont pas forcément des barrières. Le massif représente un obstacle plus ou moins grand selon son orientation par rapport à la direction principale de la migration.
    photo © Jean-Lou Zimmermann

    Au cours de leur migration, les oiseaux doivent traverser des barrières telles que des déserts ou des massifs de montagne. Les Alpes sont l’une de ces barrières. Afin d’examiner de plus près le comportement des migrateurs lorsqu’ils butent contre les Alpes orientales, des chercheurs de la Station ornithologique, en collaboration avec BirdLife Autriche, ont effectué des mesures radar. Ils ont installé deux systèmes de radar – l’un sur un site de référence en plaine, l’autre sur des sites de montagne.

    Les Alpes orientales ne constituent globalement pas une grande barrière pour les migrateurs. Si cela avait été le cas, ils se seraient concentrés en montagne, tandis que leur densité sur les sites de montagne aurait été plus faible. L’intensité de la migration était au contraire très semblable sur tous les sites, et le schéma temporel indique une migration sur un large front au-dessus des Alpes orientales.

    On suppose que les oiseaux ne veulent pas faire de détour et migrent par conséquent de préférence en ligne directe par-dessus les chaînes de montagne orientées est-ouest. Les Alpes centrales, orientées nord-est-sudouest forment toutefois une sorte d’axe de même direction que la migration principale, ce qui explique que les oiseaux longent ces montagnes plutôt qu’ils ne les traversent. Les montagnes ne constituent donc pas d’office un obstacle – cela dépend du contexte spatial et de la direction principale de la migration.

    Aschwanden, J., Schmidt, M., Wichmann, Stark, H., Peter, D., Steuri, Th. and Liechti, F. (2020), Barrier effects of mountain ranges for broad-front bird migration. J Ornithol 161, 59– 71. https://doi.org/10.1007/s10336-019-01704-4.