Collisions d’oiseaux : saisie sur ornitho.ch

    Nous avons reçu cette photo suite à notre appel. En moins de 6 mois, deux éperviers d’Europe sont entrés en collision fatale, presque au même endroit, avec les barrières légèrement teintées mais transparentes de ce port. Selon la lumière, cette teinte n’est pratiquement pas détectable et ne présente aucune protection pour les oiseaux.
    Nous avons reçu cette photo suite à notre appel. En moins de 6 mois, deux éperviers d’Europe sont entrés en collision fatale, presque au même endroit, avec les barrières légèrement teintées mais transparentes de ce port. Selon la lumière, cette teinte n’est pratiquement pas détectable et ne présente aucune protection pour les oiseaux.
    photo © Fritz Gloor

    Chaque année dans le monde, des milliards d’oiseaux meurent après avoir heurté des vitres. On parle de plusieurs millions en Suisse. La plupart de ces morts sont causées par deux caractéristiques du verre : la transparence et le reflet.

    Si le verre est transparent, il est invisible pour les oiseaux, ce qui peut avoir des conséquences fatales par exemple s’agissant de parapets de balcons, de jardins d’hiver ou d’angles vitrés. Le problème du reflet se pose plutôt avec les fenêtres en façade. Les oiseaux prennent les reflets pour un véritable paysage. Ils se dirigent vers le reflet de l’objet, qu’il s’agisse d’un buisson, d’un arbre ou du ciel, et se cognent à la vitre.

    Il existe très peu d’études en Suisse sur le phénomène des collisions d’oiseaux avec le verre, raison pour laquelle nous vous prions d’annoncer sur ornitho.ch celles dont vous êtes témoins. Depuis l’appel lancé en janvier, nous avons déjà reçu 75 déclarations concernant 33 espèces d’oiseaux. Il est important d’annoncer aussi bien les oiseaux morts que les blessés. Ce n’est qu’en récoltant un maximum de saisies que nous disposerons d’une vue plus complète du problème en Suisse. Nous avons élaboré un petit guide indiquant comment saisir correctement sur ornitho.ch les victimes de collisions à l’aide du module de mortalité, et transmettre les données et les photos des bâtiments impliqués.

    Ces instructions sont disponibles sur vogelglas.vogelwarte.ch.

    Un grand merci pour votre aide !