Priorités pour le travail de terrain 2015

    Cette année, les tâches suivantes sont prioritaires pour l’atlas des oiseaux nicheurs : (1) la poursuite des recensements dans les carrés kilométriques ; (2) les recherches d’espèces rares et nocturnes ou encore manquantes par rapport à 1993– 1996, (3) le comptage de la bécasse des bois à la croule (4) le recensement des effectifs de cygne tuberculé, harle bièvre, grèbe huppé, goéland leucophée et martin-pêcheur sur les lacs et cours d’eau.

    Les bécasses des bois à la croule doivent être recensées avant tout dans les cantons du Valais, d’Uri, des Grisons et du Tessin.
    Les bécasses des bois à la croule doivent être recensées avant tout dans les cantons du Valais, d’Uri, des Grisons et du Tessin.
    photo © Jean-Lou Zimmermann
    Aux endroits favorables, le grèbe huppé peut former de véritables colonies de nicheurs.
    Aux endroits favorables, le grèbe huppé peut former de véritables colonies de nicheurs.
    photo © Susanne Danegger
    Pour le recensement du cygne tuberculé, il s’agit de déterminer la proportion de non-nicheurs.
    Pour le recensement du cygne tuberculé, il s’agit de déterminer la proportion de non-nicheurs.
    photo © Maria Nuber
    Le comptage du harle bièvre doit nous permettre de comparer l’effectif des nicheurs avec un recensement similaire de 1998.
    Le comptage du harle bièvre doit nous permettre de comparer l’effectif des nicheurs avec un recensement similaire de 1998.
    photo © Dinah Saluz
    Localisation des carrés pas encore cartographiés dans la « bourse atlas ».
    Localisation des carrés pas encore cartographiés dans la « bourse atlas ».

    Recensements dans les carrés kilométriques

    Durant les deux saisons de terrain restantes, il s’agit de recenser le reste des carrés kilométriques (carrés de 1 × 1 km). Cartographiez un à deux nouveaux carrés, de façon à ce qu’il reste au maximum un carré pour la dernière saison. Veuillez noter que les années de recensement pour les carrés MBD sont fixes. Si vous avez encore des disponibilités et que vous aimeriez découvrir de nouvelles régions en 2015, participez à la « bourse atlas ». En 2015, les recensements peuvent commencer à partir du 15 avril.

    L’envoi des cartes de terrain pour 2015 a eu lieu à la fin mars. Si vous avez besoin de cartes supplémentaires et/ou d’autres documents, veuillez nous le faire savoir rapidement.

    Recherche ciblée

    Dans les deux premières années atlas, beaucoup d’espèces ont déjà été trouvées dans de nombreux carrés. Utilisez la troisième saison pour en chercher d’autres de manière ciblée. Toute la saison atlas de février à août peut être utilisée. Pour les espèces rares et nocturnes en particulier, il faut souvent plusieurs sorties. Si vous désirez vous investir en allant à la recherche de certaines espèces précises dans divers carrés atlas, vous pouvez vous adresser à l’équipe atlas atlas@vogelwarte. ch, 041 462 97 32. Nous avons une liste des espèces encore pas recensées, en vue d’intensifier leur recherche en 2015 – avant tout dans les carrés atlas sans responsables.

    Pour certaines espèces, des indications avec des conseils utiles sont à disposition http://atlas.vogelwarte. ch/conseils-par-espece. Lorsque vous faites une recherche ciblée, annoncez-nous impérativement aussi les contrôles infructueux : saisissez une « donnée d’absence » avec effectif 0, code atlas 99 (« absence malgré recherches ») et donnez-nous plus d’informations en insérant des remarques complémentaires (http://atlas.vogelwarte. ch/les-donnees-d’absence- ont-aussi-leur-valeur).

    « Espèces rares » et « Espèces rares sur le Plateau et dans le Jura » : cherchez durant les quatre années atlas si possible tous les habitats potentiels de ces espèces par carré atlas. L’objectif est de recenser le plus complètement possible la répartition pour ces espèces sur la base de carrés 1 × 1 km.

    « Nicheurs en colonies » : en 2015 aussi, il faut prêter particulièrement attention aux nicheurs en colonies. Cela concerne avant tout les espèces en expansion. Mais nous continuons aussi de chercher les espèces dont il n’y a eu aucune confirmation de présence dans les carrés atlas jusqu’à présent. Pour ce point, il vaut la peine de planifier assez tôt les sorties, car cela peut demander beaucoup de travail pour certains nicheurs en colonie (comme les colonies rocheuses du martinet à ventre blanc). De plus, à des fins de surveillance à long terme, nous vous serions reconnaissants de contrôler aussi les colonies trouvées en 2013 et 2014.

    « Bourse atlas » avec les carrés pas encore cartographiés
    Durant les deux premières saisons de terrain, plus de 1770 carrés kilométriques ont déjà été cartographiés. Cela correspond à 55 % de l’effort global. En 2015, nous aimerions encore faire un grand pas en direction des 100 %. Raison pour laquelle nous lançons le projet « bourse atlas ». Nous aimerions par ce biais trouver de nouveaux collaborateurs bénévoles qui disposent de temps libre et sont prêts à relever de nouveaux défis. Les seules conditions requises sont des connaissances cartographiques suffisantes et le recensement du carré choisi en 2015 (pour autant que les conditions météorologiques le permettent). Vous trouverez tous les carrés kilométriques encore disponibles sous http://atlas.vogelwarte.ch/bourse-atlas. Vous pouvez aussi vous y inscrire de façon ferme pour un carré kilométrique

    Espèces encore manquantes par rapport à 1993–1996 : comme l’année dernière, nous avons établi pour tous les carrés atlas une liste des espèces observées en 2013– 2014 et des espèces encore à confirmer. Les espèces qui manquent jusqu’à présent sont indiquées au début de la liste. Puis suivent les espèces pour lesquelles nous aimerions bien avoir des données supplémentaires – nous avons ajouté cette partie en vue de vous encourager à prêter une attention particulière à ces espèces en 2015 également. Si, à la fin des quatre saisons il n’y a qu’une seule observation (p. ex. au début ou vers la fin de la période de nidification), l’espèce pourra toujours être rayée dans les derniers réajustements. Pour les espèces confirmées ou nouvelles, nous acceptons avec plaisir d’autres observations, en particulier d’espèces rares et de nicheurs en colonie. Nous espérons que cette liste, avec le mini-atlas (encadré ci-dessus), vous permettra de planifier encore mieux cette troisième saison.

    Si vous êtes intéressé à parcourir des zones pionnières pour l’atlas, vous pouvez participer au projet « Terra incognita ». Celui-ci a démarré en 2014 et vise à améliorer le recensement de 12 carrés atlas peu visités. Vous trouverez de plus amples informations sous

    http://atlas.vogelwarte.ch/terra-incognita- fr.

    le « mini-atlas » – toutes les observations en un coup d’œil pour chaque carré atlas
    Pour offrir aux recenseurs de l’atlas une rapide vue d’ensemble des espèces observées et des lacunes encore existantes, nous avons réuni toutes les données par carré atlasdans un « miniatlas ». Pour chaque espèce, les observations 2013–2014 et 1993–1996 sont représentées sur une carte. Pour les carrés atlas à faible fréquentation, les observations 1997–2012 sont aussi indiquées. Le « mini­atlas » est uniquement à disposition des recenseurs du carré correspondant sur ornitho.ch (sous Atlas des oiseaux nicheurs 2013–2016 > Documents atlas). Nous vous demandons de traiter les données de manière strictement confidentielle et de ne pas les transmettre. Nous vous serions reconnaissants d’annoncer les éventuelles erreurs ou imprécisions à l’équipe atlas.

    Comptage de la bécasse des bois à la croule

    Pour améliorer nos connaissances sur la répartition de ce limicole, il s’agit de le recenser avant tout dans les cantons du Valais, d’Uri, des Grisons et du Tessin. Comptez les mâles à partir de la 2e semaine de mai depuis la lisière d’un bois, d’une clairière ou depuis une zone ouverte par une tempête http:// atlas.vogelwarte.ch/becasse-desbois. Les indications sur les zones favorables peuvent vous donner un modèle d’habitat, à disposition des recenseurs de l’atlas sur ornitho. ch (sous Atlas des oiseaux nicheurs 2013–2016 > Documents atlas). Consultez si possible des photos aériennes avant de partir, car les forêts fermées ne conviennent pas à la bécasse. Le mieux serait que vous contrôliez le même endroit quelques semaines plus tard.Recensement de cinq espèces aquatiques Le cygne tuberculé, le harle bièvre, le grèbe huppé, le goéland leucophée et le martin-pêcheur font partie des espèces insuffisamment recensées ou observées. Nous vous demandons donc de recenser ces espèces sur les lacs et les cours d’eau. Parcourez si possible un grand secteur le même jour en comptant ces espèces par carré kilométrique, à 2 ou 3 dates (mimai, si possible aussi mi-avril et/ou mi-juin). Pour certains grands plans d’eau, le recensement de ces espèces sera effectué par des groupes de travail ornithologiques. Vous trouverez de plus amples informations sous http://atlas.vogelwarte. ch/releves-2015.

    Et finalement pour le martinet noir et l’hirondelle de fenêtre, il faudrait faire un recensement le plus complet possible des colonies de plus de 10 couples.

    Nous vous souhaitons de belles et nombreuses observations et bien des surprises en 2015. D’ores et déjà un immense merci à toutes et à tous pour votre généreux engagement !