Baguage automnal au col de Bretolet (18.11.2014)

    La migration automnale des oiseaux tire à sa fin. La station de baguage du col de Bretolet, à la frontière franco-suisse, fait le bilan : cet automne, les scientifiques de la Station ornithologique suisse ont bagué, mesuré, puis relâché, près de 20’000 oiseaux de 88 espèces différentes.

    L’utilisation gratuite est autorisée exclusivement dans le cadre de ce communiqué de presse. Une identification correcte du photographe est requise.

    Sempach. – Le flux des oiseaux migrateurs bravant les Alpes s’amenuise maintenant de jour en jour, et dans les hauteurs, la neige se fait menaçante. Seules quelques espèces sont encore en chemin vers le sud. Grand temps pour les bagueurs du col de Bretolet de fermer leur station de recherche et de faire le bilan. Entre début juillet et début novembre, près de 20'000 migrateurs de 88 espèces différentes ont été mesurés, bagués, puis relâchés à la frontière entre le Bas-Valais et la France.

    La saison a été marquée par l’affluence du grosbec casse-noyaux et de la mésange bleue : les quelque 300 grosbecs bagués sont un nouveau record pour la station. Avec 1600 individus bagués, la mésange bleue a été quatre fois plus nombreuse qu’en moyenne. L’espèce se déplace en très grands nombres certains automnes, on parle alors d’«invasions». Ces mésanges proviennent probablement du nord et de l’est de l'Europe; l'une d'entre elles portait une bague tchèque.

    Le réchauffement climatique mis en évidence
    La Station ornithologique de Sempach étudie la migration des oiseaux au col de Bretolet depuis 1958, avec l'aide de nombreux bénévoles. Ces années d’étude ont permis de démontrer que les « horaires » de migration de certaines espèces se sont modifiés au cours des 20 dernières années, sans doute en raison du réchauffement climatique. Les espèces hivernant en Méditerranée retardent leur passage sur ce col alpin et restent plus longtemps chez nous, alors que les migrateurs qui passent leur hiver au sud du Sahara ont avancé leur passage de quelques jours. Ces derniers peuvent ainsi gagner leurs quartiers d’hiver avant le début de la saison sèche.

    Le « top 5 » de la saison
    Pinson des arbres       6002
    Rougegorge familier     3277
    Tarin des aulnes          1920
    Mésange bleue           1571
    Gobemouche noir        1135

    Que faire si vous trouvez une bague?
    Si vous trouvez une bague ou un oiseau bagué, nous vous prions de signaler par écrit votre découverte à la Station ornithologique (mention « centrale de baguage »). Outre votre nom et votre adresse, indiquez la date et le lieu de la découverte, ainsi que le numéro de la bague. Dans l'idéal, la bague ou l'oiseau est joint à l'envoi. Vous recevez ensuite toutes les informations disponibles relatives à l'oiseau bagué. La découverte peut aussi être signalée via Internet:
    www.vogelwarte.ch/que-faire-si-lon-trouve-une-bague-doiseau