La Station ornithologique publie le nouvel atlas des oiseaux nicheurs (14.11.2018)

      Ce samedi sera publié le nouvel atlas des oiseaux nicheurs de Suisse, basé sur des recensements menés entre 2013 et 2016. Outre la situation actuelle et l’évolution des nicheurs en Suisse, il met avant tout l’accent sur les importants problèmes que rencontrent les espèces des milieux agricoles. Le travail de terrain mené par plus de 2000 bénévoles à travers tout le pays représente plus de 400'000 kilomètres parcourus – autant que la distance Terre - Lune.

      Couverture du nouvel atlas des oiseaux nicheurs.
      Couverture du nouvel atlas des oiseaux nicheurs.
      photo © Station ornithologique Image en qualité d‘impression
      Vue d’une double page de l’atlas des oiseaux nicheurs.
      Vue d’une double page de l’atlas des oiseaux nicheurs.
      photo © Station ornithologique suisse Image en qualité d‘impression
      La huppe fasciée orne la couverture de l’atlas des oiseaux nicheurs. Elle est l’une des espèces menacées qui a pu profiter de mesures de conservation ciblées ces dernières années.
      La huppe fasciée orne la couverture de l’atlas des oiseaux nicheurs. Elle est l’une des espèces menacées qui a pu profiter de mesures de conservation ciblées ces dernières années.
      photo © Markus Varesvuo Image en qualité d‘impression
      Peu d’espèces ont décliné de façon aussi dramatique que l’alouette des champs, populaire et jadis répandue. Elle souffre avant tout de la politique agricole actuelle, peu écologique.
      Peu d’espèces ont décliné de façon aussi dramatique que l’alouette des champs, populaire et jadis répandue. Elle souffre avant tout de la politique agricole actuelle, peu écologique.
      photo © Mathias Schäf Image en qualité d‘impression
      Sur l’ensemble du territoire suisse, les oiseaux des milieux agricoles sont les grands perdants : les espèces des « objectifs environnementaux pour l’agriculture » (OEA) ont décliné ces 20 dernières années, comme le montre la carte de changement largement teintée de rouge. Cette carte a été produite en combinant les cartes d’évolution de 35 espèces.
      Sur l’ensemble du territoire suisse, les oiseaux des milieux agricoles sont les grands perdants : les espèces des « objectifs environnementaux pour l’agriculture » (OEA) ont décliné ces 20 dernières années, comme le montre la carte de changement largement teintée de rouge. Cette carte a été produite en combinant les cartes d’évolution de 35 espèces.
      photo © Station ornithologique suisse Image en qualité d‘impression
      L’utilisation gratuite n'est consentie que dans le cadre de ce communiqué de presse et avec la mention correcte de l’auteur.

      Sempach. – La situation des oiseaux reflète la façon dont nous agissons vis-à-vis de la nature. Le tout nouvel atlas des oiseaux nicheurs 2013-2016 illustre ainsi l’état actuel et l’évolution des oiseaux nichant en Suisse. Cet ouvrage de référence montre ainsi où se situent les mesures les plus urgentes à prendre en matière de protection de la biodiversité.

      Le plus grand projet ornithologique de terrain jamais mené en Suisse n’aurait pas été possible sans un large soutien populaire. Plus de 2000 bénévoles ont sillonné le pays, de l’aurore aux dernières lueurs du jour et parfois dans des régions retirées, investissant d’innombrables heures à la recherche de nicheurs rares ou difficiles à détecter. L’ensemble de ces recensements équivaut à un trajet de plus de 400'000 km.

      L’atlas présente la distribution actuelle, la fréquence et la répartition altitudinale de tous les oiseaux nichant en Suisse et au Liechtenstein, à un niveau de précision encore jamais atteint. Avant tout, il illustre les changements marquants que l’avifaune suisse a subi ces vingt dernières années. Ainsi, de nombreuses espèces forestières ont vu leurs effectifs croître depuis les années 1990. Il en va de même pour certaines espèces ayant fait l’objet de mesures de conservation ciblées, comme la huppe fasciée, le gypaète barbu et le vanneau huppé. En revanche, les oiseaux des milieux agricoles ont à nouveau perdu des plumes depuis les années 1990. L’agriculture trop intensive, combinant l’utilisation d’engrais et de pesticides, des fauches précoces et répétées ainsi que la destruction de petites structures (telles que haies et arbustes) est source de déclin. Cette évolution doit urgemment être corrigée dans le cadre des futures politiques agricoles.

      Sur la base de cet atlas, la Station ornithologique de Sempach lance aujourd’hui une stratégie globale en 11 points, résumant les efforts à entreprendre pour la protection des oiseaux. En espérant pouvoir un jour dresser un bilan positif.

       

      Source
      Le nouvel atlas des oiseaux nicheurs de Suisse 2013–2016 est disponible dès à présent à la boutique de la Station ornithologique (www.vogelwarte.ch/shop) et en librairie, en 3 langues, au prix de Fr. 88.– :

      Knaus, P., S. Antoniazza, S. Wechsler, J. Guélat, M. Kéry, N. Strebel & T. Sattler (2018): Atlas des oiseaux nicheurs de Suisse 2013-2016. Distribution et évolution des effectifs des oiseaux en Suisse et au Liechtenstein. Station ornithologique suisse, Sempach.

      Atlas des oiseaux nicheurs en ligne
      À partir de janvier 2019, l’ensemble du contenu de l’atlas sera disponible en ligne et de manière interactive :  www.vogelwarte.ch/atlas. Dès à présent, une vidéo, des extraits du livre ainsi que divers chiffres et informations sur l’atlas sont disponibles.

      Pour en savoir plus

      Livio Rey
      Station ornithologique suisse
      6204 Sempach
      Tél. 041 462 97 14
      livio.rey@vogelwarte.ch