Gazouillis d’oiseaux autour de la maison (28.03.2019)

    Le printemps est de retour, et avec lui son ambiance acoustique de chants d’oiseaux. Malheureusement, les jardins sont de plus en plus soignés, donc rendus de moins en moins intéressants pour les oiseaux. Pourtant, quelques petits gestes déjà peuvent faire revenir un peu de nature autour de chez soi. Pour le bien-être des oiseaux et le plaisir de nos oreilles !

    Le chardonneret élégant est un hôte fréquent dans les jardins naturels. Le bel oiseau y trouve table et logis.
    Le chardonneret élégant est un hôte fréquent dans les jardins naturels. Le bel oiseau y trouve table et logis.
    photo © Mathias Schäf Image en qualité d’impression
    Même dans les jardins très utilisés, il y a de la place pour la nature. Ici, cet environnement précieux tant pour les humains que pour les oiseaux nous invite à nous y attarder.
    Même dans les jardins très utilisés, il y a de la place pour la nature. Ici, cet environnement précieux tant pour les humains que pour les oiseaux nous invite à nous y attarder.
    photo © Reinhard Witt Image en qualité d’impression
    Une variété de formes et de couleurs attirent le regard et sont bien plus excitantes que le vert monotone. Splendides, les fleurs offrent beaucoup de nourriture et de sites de pontes aux insectes. Les oiseaux en bénéficient parce qu'ils nourrissent leurs jeunes d'insectes.
    Une variété de formes et de couleurs attirent le regard et sont bien plus excitantes que le vert monotone. Splendides, les fleurs offrent beaucoup de nourriture et de sites de pontes aux insectes. Les oiseaux en bénéficient parce qu'ils nourrissent leurs jeunes d'insectes.
    photo © Reinhard Witt Image en qualité d’impression
    L'entrée de cette maison est un désert écologique. Les pierres chauffent très fort en été, et les rares plantes exotiques n'offrent ni nourriture ni retraite aux animaux.
    L'entrée de cette maison est un désert écologique. Les pierres chauffent très fort en été, et les rares plantes exotiques n'offrent ni nourriture ni retraite aux animaux.
    photo © Reinhard Witt Image en qualité d’impression
    L’utilisation gratuite est autorisée exclusivement dans le cadre de ce communiqué de presse. Une identification correcte du photographe est requise.

    Sempach. – Le printemps est là, ça bourdonne et ça stridule. Les arbres bourgeonnent et les oiseaux chantent. Malheureusement, ce réveil printanier fait défaut dans de nombreux jardins : arbustes exotiques, forte utilisation des pesticides et tonte fréquente des pelouses rendent nos quartiers de moins en moins accueillants pour les oiseaux. Il y a pourtant de nombreuses manières d'aider nos amis à plumes en agglomération.

    La meilleure recette pour davantage d'oiseaux est de « créer de l’habitat ». Les mesures les plus simples sont, par exemple, de planter des herbes et essences indigènes, de créer des structures ou d’éviter les pesticides.

    Un jardin pour la gent ailée est un jardin de plantes indigènes. Le merisier, arbre local, fournit de la nourriture à plus de 45 espèces d’oiseaux différentes, alors que le laurier-cerise n'en fournit qu’à trois ! Les plantes indigènes ne sont pas seulement populaires comme « bars à baies » : les merles noirs, les chardonnerets élégants et bien d'autres espèces construisent leurs nids dans les fourches des branches et y trouvent de la nourriture pour leurs jeunes. Il y a en effet beaucoup plus d'insectes sur les buissons indigènes que sur les plantes exotiques !

    Les prairies naturelles aussi sont attrayantes pour les oiseaux. Dans l’idéal, il ne faudrait pas tondre l’ensemble de la surface d’un coup, et ce pas plus de 2-3 fois par an. Ainsi, les plantes ont le temps de produire des graines, les insectes trouvent toujours assez de nourriture et leurs œufs, déposés sur des brins d'herbe, ont le temps de se développer. Les insectes sont à leur tour indispensables aux oiseaux, qui les amènent à leurs petits. Les pelouses sans fleurs, tondues fréquemment, n’ont par contre aucun intérêt pour la nature.

    Un jardin naturel récompense ses propriétaires par de nombreux chants d'oiseaux et une biodiversité impressionnante. Quelques éléments naturels suffisent déjà pour accueillir de nombreux petits animaux autour de chez soi.

    Un jardin pour les oiseaux
    Notre fiche thématique « Un jardin pour les oiseaux » explique comment rendre son jardin accueillant pour les oiseaux : www.vogelwarte.ch/jardin.

    « Les oiseaux à notre porte » : Mini-brochure gratuite
    Dans notre mini-brochure « Les oiseaux à notre porte », vous faites connaissance avec les oiseaux communs dans nos villes et villages, et vous apprenez à les aider. Commandez la mini-brochure gratuite auprès de la Station ornithologique suisse sous www.vogelwarte.ch/mini-brochure.

    Pour en savoir plus

    Livio Rey
    Station ornithologique suisse
    6204 Sempach
    Tél. 041 462 97 14
    livio.rey@vogelwarte.ch