Pas touche aux oisillons ! (13.04.2021)

    De nombreux oisillons quittent le nid avant de savoir voler correctement. Ils continuent à être nourris et protégés par leurs parents. Si, dans les jours à venir, vous trouvez un oisillon posé sur le sol, ne vous inquiétez pas – il n’a généralement pas besoin d’aide.

    Ce jeune merle a déjà quitté le nid, mais n’est pas encore indépendant. Dans la nature, il continuerait à être pris en charge par ses parents.
    Ce jeune merle a déjà quitté le nid, mais n’est pas encore indépendant. Dans la nature, il continuerait à être pris en charge par ses parents.
    photo © Station ornithologique suisse Image en qualité d’impression
    Ces bébés merles sont encore totalement impuissants et ont besoin d’être réchauffés. De tels oisillons presque nus sont toujours un cas pour une station de soins.
    Ces bébés merles sont encore totalement impuissants et ont besoin d’être réchauffés. De tels oisillons presque nus sont toujours un cas pour une station de soins.
    photo © Station ornithologique suisse Image en qualité d’impression
    L’utilisation gratuite est autorisée exclusivement dans le cadre de ce communiqué de presse. Une identification correcte du photographe est requise.

    Sempach. – En ce moment, de nombreux oiseaux sont occupés à se reproduire ou à prendre soin de leurs oisillons. À certains endroits, les premiers jeunes oiseaux ont déjà quitté le nid. Chez certaines espèces d’oiseaux, notamment le merle noir et le rouge-gorge familier, les jeunes s’aventurent hors du nid avant de savoir voler correctement. Cela réduit le risque qu’un prédateur mange tous les jeunes lorsqu’il découvre le nid.

    Même s’ils ne savent pas encore vraiment voler, les jeunes oiseaux sont bien équipés pour survivre en dehors du nid. Ils peuvent également continuer à compter sur leurs parents et reçoivent encore de la nourriture pendant un certain temps. Les jeunes oiseaux n’ont donc généralement pas besoin de notre aide. Ce serait même une erreur de les emmener, car même la personne la plus compétente ne sera jamais aussi habile à les élever que les parents oiseaux. 

    Il arrive cependant que les jeunes oiseaux atterrissent dans un endroit malencontreux lors de leur première sortie, par exemple sur une route ou à proximité immédiate d’un chat. Si un jeune oiseau est en danger aigu, un peu d’aide est alors utile. Il suffit de placer l’oiseau dans un buisson proche. L’odeur des humains ne dérange pas les parents oiseaux, qui continuent à prendre soin des jeunes oiseaux qui ont été touchés. 

    Si vous ne possédez pas la certitude que les parents de l’oiseau sont à proximité, observez l’oisillon à au moins 50 mètres de distance. S’il n’est pas nourri par les parents pendant une heure, il est conseillé de contacter un centre de soins. Il est également nécessaire de se rendre dans un centre de soins si des oiseaux blessés ou des oisillons à peine emplumés sont trouvés sur le sol. Comme la détention et le soin des passereaux indigènes nécessitent non seulement des connaissances spécialisées mais aussi une autorisation cantonale, il est conseillé de ne pas les emmener chez soi.

    Quand les jeunes oiseaux ont-ils besoin d’aide ?
    Il arrive parfois que les bébés oiseaux tombent du nid trop tôt. Ces oiseaux malchanceux sont perdus s’ils ne sont pas pris en charge par un centre de soins. On les reconnaît au fait qu’ils ne peuvent pas sautiller et qu’ils sont généralement à peine emplumés.
    Si vous n’avez pas la certitude qu’il s’agit vraiment d’un oisillon tombé du nid trop tôt, il est bon de le photographier et de demander une évaluation à un centre de soins.

    La Station ornithologique dirige une station de soins, qui est joignable au 041 462 97 00 du lundi au vendredi de 8h à 12h et de 13h30 à 17h. Le week-end et les jours fériés, un service d’urgence est organisé de 9h à 12h et de 13h30 à 17h.

    Vous avez trouvé un oiseau ?
    Il arrive qu’au cours d’une promenade ou dans son jardin, on trouve un oiseau qui ne parvient pas à s’envoler. Dans certains cas, l’oiseau a besoin d’aide ; dans d’autres, une intervention n’est pas nécessaire. Un arbre de décision a été élaboré dans le but d’aider à bien réagir dans les cas les plus fréquents. 

    Plus d’informations: www.vogelwarte.ch/fr/oiseaux/conseils/oiseau-trouve

    Pour en savoir plus

    Chloé Pang
    Station ornithologique suisse
    6204 Sempach
    Tél. 041 462 97 98
    chloe.pang@vogelwarte.ch