Communiqués de presse
    retour

    Oiseaux migrateurs suivis de près (12.10.2017)

    Cet automne, les oiseaux de passage par le Plateau suisse font l’objet de plusieurs contrôles radar par la Station ornithologique de Sempach. De l’autre côté de la frontière, les migrateurs sont comptés par les ornithologues de la LPO Haute-Savoie au Défilé de l'Écluse, en France limitrophe. Ces connaissances sur les migrateurs contribuent à améliorer leur conservation.

    Placé sur le toit du centre de visite de la Station ornithologique, un radar mesure non-stop l’activité des oiseaux dans le ciel au-dessus de Sempach.
    Placé sur le toit du centre de visite de la Station ornithologique, un radar mesure non-stop l’activité des oiseaux dans le ciel au-dessus de Sempach.
    photo © Station ornithologique suisse Image en qualité d‘impression
    Avec entre 10'000 et 20'000 individus par automne, la buse variable est le rapace de passage le plus fréquent au Défilé de l’Écluse.
    Avec entre 10'000 et 20'000 individus par automne, la buse variable est le rapace de passage le plus fréquent au Défilé de l’Écluse.
    photo © Markus Varesvuo Image en qualité d‘impression
    Mésange noire.
    Mésange noire.
    photo © Marcel Burkhardt Image en qualité d‘impression
    L’utilisation gratuite n'est consentie que dans le cadre de ce communiqué de presse et avec la mention correcte de l’auteur.

    Sempach. – Cet automne, les oiseaux qui, en chemin vers des contrées au climat plus doux, transitent par notre pays, sont tenus à l’œil par les ornithologues. A l’aide de trois radars, respectivement à Winterthur ZH, Sempach LU et Epeisses GE, la Station ornithologique acquiert des connaissances sur la répartition spatiale des oiseaux migrant par le Plateau suisse. 90% des oiseaux de passage étant des migrateurs nocturnes, le radar est un outil bien pratique pour leur quantification 24 heures sur 24.

    Les résultats préliminaires de l’étude radar confirment déjà que le flux migratoire du Plateau se condense fortement vers Genève, là où le Jura et les Alpes se rencontrent et font effet d’entonnoir. A cet endroit à la topographie propice, à quelques kilomètres de Genève, nos collègues de la LPO Haute-Savoie comptent les rapaces en provenance du Plateau suisse au Défilé de l’Ecluse. Mis en place à la fin des année 1960, ces comptages offrent des données sur le long-terme précieuses.

    Ces différents projets de recherche sur les oiseaux migrateurs fournissent de meilleures connaissances du statut des espèces, de leur phénologie et de leurs voies de migration, contribuant ainsi à améliorer leur conservation.

    Migrateurs en direct sur un écran radar
    La migration des oiseaux dont la route passe par Sempach peut y être suivie en direct au centre de visite de la Station ornithologique. Des images radar retransmises en temps réel sur un écran permettent de visualiser l’intensité des vols migratoires au-dessus du bâtiment. Une attraction particulièrement excitante en ce moment alors que la migration automnale vers le sud bat son plein. www.vogelwarte.ch/fr/visite/

     

    Invasion de mésanges noires
    La Station ornithologique étudie aussi la migration des oiseaux à l’aide du baguage. Situé à la frontière franco-suisse, la station de recherche du Col de Bretolet bague entre 10’000 – 20’000 oiseaux de plus de 100 espèces chaque automne. Chaque oiseau reçoit une petite bague au numéro unique, permettant de reconstruire les routes de migration des individus dont on retrouve les bagues. Avec plus de 6’600 mésanges noires capturées jusqu’à présent cet automne, on parle déjà d’année à « invasions » pour cette espèce. Chez la mésange noire, les grandes invasions sont principalement provoquées par une très bonne reproduction qui entraîne de fortes émigrations hors des sites de reproduction du nord-est de l’Europe. www.vogelwarte.ch/fr/station/collaboration/baguage/col-de-bretolet

    Pour en savoir plus

    Sophie Jaquier
    Station ornithologique suisse
    6204 Sempach
    Tél. 041 462 97 98
    sophie.jaquier@vogelwarte.ch