Communiqués de presse
    retour

    Les températures baissent et la nourriture se fait rare (21.11.2013)

    En hiver, l’entretien de mangeoires bien garnies facilite la recherche de nourriture de nos amis à plumes. Les boules de gras, graines et autres friandises de la sorte permettent par ailleurs à jeunes et moins jeunes d’observer les oiseaux de tout près. Il faut cependant veiller à ce que le nourrissage soit approprié et raisonnable.

    L’utilisation gratuite n'est consentie que dans le cadre de ce communiqué de presse et avec la mention correcte de l’auteur.

    Sempach. – Les premières chutes de neiges marquent le début d’une période difficile pour les oiseaux. Naturellement adaptées aux rudes conditions hivernales de nos latitudes, bon nombre d’espèces passant l’hiver en Suisse saluent néanmoins la source de nourriture supplémentaire qu’offrent les mangeoires. Toutefois, une pratique sensée du nourrissage hivernal ne se soustrait pas à l’observation de quelques points importants (voir encadré).

    Aménager des jardins naturels
    Comme le nourrissage hivernal se déroule généralement près des habitations, ce sont surtout les oiseaux habitués à la présence humaine qui en profitent. Les propriétaires de jardins peuvent agir toute l’année en faveur d’une avifaune diversifiée en aménageant et entretenant leur espace extérieur de façon naturelle. Ils favorisent ainsi la biodiversité devant leur porte, tout en contribuant à la préservation générale d’habitats sains et variés.

    Contempler pour mieux protéger
    Les mangeoires et les boules pour mésanges offrent, en particulier aux plus jeunes, un aperçu captivant de la vie des oiseaux sauvages. Chez les enfants, ces observations ont un certain potentiel d’éveiller un intérêt pour la nature proche de chez soi, et de poser ainsi la première pierre d’une future conscience écologique. Le nourrissage hivernal des oiseaux s’en voit ainsi justifié, dans la mesure où il reste modéré et adéquat.

    Un nourrissage hivernal adapté doit respecter les points suivants :
    - La mangeoire doit être installée à un endroit dégagé, à proximité d’abris dans lesquels les oiseaux peuvent se retirer (buissons, arbres)
    - Les oiseaux ne devraient être nourris qu’en périodes de gel ou de couverture neigeuse prolongées, ou lors de pluies givrantes
    - Seuls des mélanges éprouvés pour granivores et mangeurs d’invertébrés devraient être proposés; les graines de tournesol ou de chanvre, les noix et noisettes et la graisse sont également bienvenus. Les céréales ne sont pas appréciées ; il faut veiller à bannir tout mélange contenant des graines d’ambroisie
    - Offrir chaque jour de la nourriture fraîche, si possible le matin avant le lever du soleil, ainsi que l’après-midi (environ deux heures avant le crépuscule), selon les besoins.
    - Maintenir la nourriture au sec et à l’abri des saletés ou des déjections ; nettoyer la mangeoire quotidiennement.

    Pour en savoir plus:
    www.vogelwarte.ch/nourrissage-hivernal-des-oiseaux
    Pour toute information supplémentaire et l’envoi de la feuille d’information «Nourrissage hivernal des oiseaux», veuillez-vous adresser à la Station ornithologique suisse, tél. 041 462 97 00, info@vogelwarte.ch

    Mangeoires de la Station ornithologique
    Des mangeoires répondant à toutes les exigences peuvent être commandées, en kit ou déjà montées, auprès de la Station ornithologique suisse. Elles sont fabriquées dans l’atelier protégé de la fondation Brändi, avec du bois certifié FSC.
    www.vogelwarte.ch/nichoirs-shop