50 ans de recensements internationaux d’oiseaux d’eau (10.01.2017)

    Le 15 janvier prochain, les ornithologues suisses et européens compteront les oiseaux aquatiques pour la 50ème année consécutive. Programme de surveillance d’animaux sauvages le plus étendu et le plus ancien au monde, les recensements internationaux d’oiseaux d’eau ont déjà permis de protéger de nombreux sites d’hivernages importants en Suisse et en Europe.

    Des milliers de nettes rousses et de fuligules morillons et milouins se reposent la journée dans les zones protégées, comme ici dans la réserve d’oiseaux d’eaux et de migrateurs d’importance internationale de Cheyres FR.
    Des milliers de nettes rousses et de fuligules morillons et milouins se reposent la journée dans les zones protégées, comme ici dans la réserve d’oiseaux d’eaux et de migrateurs d’importance internationale de Cheyres FR.
    photo © Verena Keller Image en qualité d’impression
    Plus de 30000 nettes rousses hivernent en Suisse, c’est-à-dire plus de la moitié des effectifs européens de l’espèce!
    Plus de 30000 nettes rousses hivernent en Suisse, c’est-à-dire plus de la moitié des effectifs européens de l’espèce!
    photo © Marcel Burkhardt Image en qualité d’impression
    En Suisse, les précieuses données sur les hôtes hivernants sont récoltées par près de 1000 collaborateurs et collaboratrices bénévoles de la Station ornithologique qui comptent les oiseaux d’eau deux fois par hiver.
    En Suisse, les précieuses données sur les hôtes hivernants sont récoltées par près de 1000 collaborateurs et collaboratrices bénévoles de la Station ornithologique qui comptent les oiseaux d’eau deux fois par hiver.
    photo © Marcel Burkhardt Image en qualité d’impression
    L’utilisation gratuite est autorisée exclusivement dans le cadre de ce communiqué de presse. Une identification correcte du photographe est requise.

    Sempach. – Dimanche 15 janvier prochain, les ornithologues suisses et leurs collègues de l’Europe entière braveront la météo et sortiront jumelles et longues-vues pour dénombrer les oiseaux aquatiques sur tous les plans d’eau du continent. Ces recensements internationaux sont effectués cet hiver pour la 50ème année consécutive et sont le plus ancien programme de monitoring au monde.

    Ces comptages à l’échelle continentale, qui ont lieu chaque hiver à la mi-janvier, livrent des données précieuses pour la conservation des espèces aquatiques. Ils permettent d’évaluer la situation des effectifs nicheurs de nombreuses espèces et d’identifier leurs sites d’escales les plus importants.

    Coordinatrice des recensements d’oiseaux d’eau pour la Suisse, la Station ornithologique de Sempach peut ainsi se faire une bonne image des effectifs hivernants dans le pays. Ainsi, on sait que près d’un demi-million d’oiseaux d’eau y hivernent. La Suisse représente même un refuge hivernal principal pour plusieurs espèces, dont la nette rousse, le fuligule morillon ou le fuligule milouin. Ses eaux généralement non gelées offrent aux oiseaux de bonnes conditions pour se nourrir et une faible pression de chasse en comparaison à certains pays alentours.

    L’image globale que fournissent ces données détaillées sur la présence des diverses espèces sur nos lacs et rivières a permis à la Station ornithologique de Sempach et à la Confédération de délimiter 10 réserves d’oiseaux d’eau d’importance internationale et 25 d’importance nationale. Aujourd’hui, 30-40% des hôtes hivernants profitent du calme et de la sécurité qu’offrent ces havres de paix. Pourtant, un tiers des sites importants ne jouit pas encore de protection légale à cause du manque de bonne volonté de certains cantons.

    Ce concept de conservation devrait être continuellement adapté au niveau national comme international, car le réchauffement climatique entraîne dans toute l’Europe de grands décalages d’effectifs des oiseaux d’eau hivernants. Système d’alarme précoce, les recensement resteront donc aussi indispensables ces 50 prochaines années.

    Vidéo « 50 ans de recensements d’oiseaux d’eau »
    Visionnez notre courte vidéo sur le sujet sur notre site internet www.vogelwarte.ch ou sur Facebook www.facebook.com/vogelwarte.ch
    Nous mettons volontiers le clean feed de la vidéo et des séquences « oiseaux » à disposition.

    Pour en savoir plus

    Sophie Jaquier
    Station ornithologique suisse
    6204 Sempach
    Tél. 041 462 97 98
    sophie.jaquier@vogelwarte.ch