Huitièmes journées internationales d’observation des gypaètes (09.10.2013)

    En 2013, six couples de gypaètes suisses ont élevé chacun un jeune. Un nouveau record ! La Fondation Pro Gypaète et la Station ornithologique suisse veulent à présent savoir combien de gypaètes au total survolent les Alpes. Elles appellent à ouvrir l’œil lors de randonnées pendant les prochaines semaines et à signaler les observations.

    L’utilisation gratuite est autorisée exclusivement dans le cadre de ce communiqué de presse. Une identification correcte du photographe est requise.

    Zurich et Sempach. – Du 11 au 19 octobre 2013, les huitièmes journées internationales d’observation des gypaètes ont lieu dans tout l’espace alpin. L’objectif consiste à récolter un maximum d’observations de gypaètes barbus. De plus, le samedi 12 octobre, de nombreux bénévoles et collaborateurs scruteront simultanément le ciel à la recherche de gypaètes. Il sera ainsi possible d’obtenir une estimation plus précise des effectifs de cet impressionnant vautour des Alpes.

    Une année à succès
    Cette action de grande envergure vise aussi à découvrir de nouveaux couples nicheurs , qui seront ensuite suivis par les spécialistes de la Fondation Pro Gypaète. En 2013, neuf couples de gypaète ont niché, parmi lesquels six ont élevé un jeune avec succès. Ce nouveau record montre que sa population, bien qu’encore petite et fragile, se consolide et grandit. Le suivi intensif de ces oiseaux reste essentiel pour pouvoir juger des progrès accomplis dans ce programme de réintroduction.

    Collaborer
    La Fondation Pro Gypaète et la Station ornithologique suisse appellent tout un chacun à scruter le ciel ces prochaines semaines lors de randonnées en montagne et à signaler les observations de gypaètes. Les photos sont particulièrement utiles, car les gypaètes sont parfois reconnaissables à des caractéristiques individuelles. Les observations peuvent être signalées sur www.bartgeier.ch/meldung/f.

    Reconnaître un gypaète
    Avec presque 3 mètres d’envergure, le gypaète barbu est le plus grand oiseau des Alpes suisses. Il se distingue de l’aigle royal par sa queue en forme de losange et ses ailes étroites et pointues. De près, la barbe qui lui a donné son nom, ainsi que son cercle oculaire rouge sont caractéristiques. Vous trouverez de plus amples informations sur le gypaète et sur les journées d’observation du gypaète sur www.bartgeier.ch/beobachtungstage/f et http://www.vogelwarte.ch/gypaete-barbu.

    La reconquête
    Le gypaète barbu a été exterminé dans les Alpes à la fin du 19ème siècle. Grâce à un projet international de réintroduction et au travail de la Fondation Pro Gypaète, le vautour arpente à nouveau les cimes des Alpes suisses ; depuis 2007, il y élève même à nouveau des jeunes avec succès. La Station ornithologique suisse soutient la surveillance du gypaète dans les Alpes suisses avec ses quelque 1800 collaborateurs bénévoles et contribue ainsi au succès du projet. Ce sont environ 30 couples qui ont niché cette année dans tout l’espace alpin. 16 d’entre eux ont pu élever un jeune.