Première nidification de la sterne arctique en Suisse (30.09.2014)

    Cet été, le lac de Neuchâtel a été le décors d’un événement extraordinaire : un couple de sternes arctiques y a niché ! Migratrice d’exception mais visiteuse habituellement très rare chez nous, la gracile sterne allonge ainsi la liste des oiseaux nicheurs de Suisse à 221 espèces.

    L’utilisation gratuite est autorisée exclusivement dans le cadre de ce communiqué de presse. Une identification correcte du photographe est requise.

    Sempach. – Nicheuse dans l’Arctique et hivernante en Antarctique, la sterne arctique vole jusqu’à 80'000 km par année. Comme elle peut atteindre l’âge de 30 ans, ses migrations d’un pôle à l’autre peuvent totaliser plus de 2,4 millions de kilomètres, soit 3 allers-retours terre-lune ! Typiquement côtière, cette petite sterne d’une centaine de grammes ne s’aventure que rarement à l’intérieur des terres. En Suisse, l’espèce est très rare et n’est observée qu’une ou deux fois par an.

    Début juin, l’étonnement fut grand lorsque des ornithologues locaux signalèrent à la Station ornithologique de Sempach un couple de sternes arctiques couvant deux œufs sur un banc de sable du Chablais de Cudrefin VD, l’une des réserves de la rive sud du lac de Neuchâtel. Malheureusement, l’action des vagues détruisit le premier nid, puis le deuxième, creusé à peine plus loin. Persévérantes, les sternes entreprirent une troisième tentative sur l’une des plateformes destinées à leurs parentes les sternes pierregarins, dans la réserve voisine du Fanel BE. Cette dernière nidification n’aboutit pas non plus, les sternes ayant mystérieusement quitté le site à la fin juillet, avant la fin de l’incubation.

    L’événement reste extraordinaire, et même à l’échelle européenne, une tentative de reproduction si éloignée des côtes nordiques est exceptionnelle. « Personne n’aurait imaginé voir ce migrateur très rare chez nous entreprendre de nicher ici » témoigne Michel Antoniazza, de l’Association Grande Cariçaie qui gère les réserves de la rive sud du lac, « la première nichée en Suisse de grande aigrette l’an dernier, et la très improbable nidification de la sterne arctique souligne bien l’intérêt de la Grande Cariçaie pour l’avifaune ».