Pubblicazioni

    

    Müller, C. & B. Volet (2011)

    Seltene und bemerkenswerte Brut- und Gastvögel und andere ornithologische Ereignisse 2010 in der Schweiz.

    Further information

    Ornithol. Beob. 108: 305–322

    Contact

    claudia.mueller@vogelwarte.ch

    PDF

    Download

    Abstract

    Numerous observations of Ring Ouzels Turdus torquatus in winter 2009/10 indicated a possible overwintering in Switzerland. Many abundant breeding species recovered from the low in 2009. A pair of Golden Eagles Aquila chrysaetos bred for the second year in the Swiss Jura mountains. The number of breeding pairs of European Bee-eater Merops apiaster reached a new maximum in 2010 (34 breeding pairs in 8 colonies). For the first time in 21 years a Crested Lark Galerida cristata was found singing for over a month. In autumn an influx of Long-tailed Bushtits of the northern subspecies Aegithalos caudatus caudatus was noticed for the first time in Switzerland. The cold winter 2010/11 with a lot of snow in northern Europe provoked unusual influxes of Whooper Swans Cygnus Cygnus, Tundra Swans C. columbianus, Bean Geese Anser fabalis, Greater White-fronted Geese A. albifrons and Roughlegs Buteo Lagopus.

    Résumé

    Comme l’année précédente, les mois de janvier et février 2010 furent plus froids que la moyenne. La présence inhabituelle de nombreux Merles à plastron Turdus torquatusconstitua l’événement marquant de la fin de l’hiver. Au début du mois de mars, une période de bise accompagnée de chutes de neige en plaine provoqua un blocage de la migration et des fuites en direction du S.-O., notamment chez le Vanneau huppé Vanellus vanellus, le Pluvier doré Pluvialis apricaria, l’Alouette des champs Alauda arvensis et la Grive musicienne Turdus philomelos. La suite du printemps fut une succession de contrastes, avec un mois d’avril très ensoleillé et très chaud puis un mois de mai très pluvieux, surtout dans sa première moitié et d’un mois de juin globalement chaud avec quelques périodes de grisailles. Les désormais traditionnels mouvements de Vautours fauves Gyps fulvus n’ont pas manqué. Les conditions de nidification semblent avoir été favorables et les pertes enregistrées en 2009 suite à l’hiver rude 2008/09 ont en partie pu être compensées. Pas moins de 21 espèces suivies par le programme de Monitoring des oiseaux nicheurs répandus ont fait preuve d’une augmentation significative. Parmi les nicheurs rares, on notera une nouvelle reproduction de l’Aigle royal Aquila chrysaetos dans le Jura suisse ainsi qu’un nombre record de couples de Guêpiers d’Europe Merops apiaster. La présence d’un Cochevis huppé Galerida cristata chanteur pendant plus d’un mois dans les Grisons fut également remarquable. Le mois de juillet se révéla le plus chaud depuis 1864 mais août fut nuageux et pluvieux. Septembre et octobre restèrent frais dans l’ensemble. Plusieurs observations d’Eiders à duvet Somateria mollissima en septembre en des endroits inhabituels témoignèrent d’un afflux très modeste de l’espèce. Quelques Bruants lapons Calcarius lapponicus atteignirent la Suisse à partir de fin septembre, dans le cadre d’une invasion précoce remarquée en Europe occidentale. L’événement de l’automne fut l’arrivée massive et sans précédent de Mésanges à longue queue présentant les caractères de la sous-espèce nordique Aegithalos caudatus caudatus à partir de fin octobre. Les Bouvreuils pivoine Pyrrhula pyrrhula au cri trompettant furent à nouveau notés en grands nombres. Novembre commença dans la douceur mais la tempête «Carmen» balaya le pays le 12 avec des vents violents atteignant 150 km/h dans les Alpes. La fin du mois vit l’arrivée d’air polaire et de neige en plaine. Un gel précoce et un mois de décembre très froid et enneigé en Europe du Nord provoquèrent la fuite de nombreuses espèces vers le S.-O. Parmi les afflux les plus remarquables, on retiendra ceux des Cygnes chanteurs Cygnus cygnus et de Bewick Cygnus columbianus, des Oies des moissons Anser fabalis et rieuses Anser albifrons ainsi que des Buses pattues Buteo lagopus. La fuite des Grues cendrées Grus grus fut également très marquée en décembre, suivie d’un court séjour hivernal de 1–2 individus. Du côté des hivernants rares, on nota la traditionnelle Cigogne noire Ciconia nigra, 2 Aigrettes garzettes Egretta garzetta et plusieurs Busards des roseaux Circus aeruginosus.