Publications

    

    Knaus, P., T. Sattler, H. Schmid, N. Strebel & B. Volet (2021)

    État de l'avifaune en Suisse. Rapport 2021.

    Further information

    Station ornithologique suisse Sempach

    Contact

    peter.knaus@vogelwarte.ch

    PDF

    Download

    Résumé

    2020 aura été une année difficile dans la plupart des régions du monde et une année pendant laquelle les relations et la coopération entre les personnes et entre les pays auront été entravées par les restrictions liées au Covid-19. Durant cette année pleine de problèmes et de tristesse, nous avons pu observer une lueur d’espoir, une conquête majeure de la coopération internationale sur le continent européen : la publication du deuxième atlas européen des oiseaux nicheurs par l’European Bird Census Council (EBCC).
    Cet événement n’est pas juste survenu durant l’année 2020. Il était le résultat de dix années de travail, en grande partie sous la direction de membres de la Station ornithologique suisse, en particulier Verena Keller, qui a conduit le projet dès le début avec le concours de confrères de l’institut ornithologique catalan et de la société tchèque d’ornithologie. Les chiffres liés à l’élaboration de ce livre sont impressionnants : environ 120 000 personnes ont fait part de leurs observations. Des données ont été collectées sur 5110 carrés de 50 × 50 km, afin de cartographier la répartition de 596 espèces d’oiseaux. Au lieu d’une approche top-down, la collecte a été réalisée par 48 organisations nationales partenaires, responsables des relevés de terrain selon une norme commune. Dans des pays comme la Suisse et mon pays d’origine (Grande-Bretagne), le processus a été facilité par une longue tradition d’études ornithologiques et donc par la collaboration avec des ornithologues bénévoles, alors que ce n’était pas le cas dans de nombreux pays d’Europe orientale. L’information, la formation et un soutien financier substantiel – une grande partie venant de la généreuse fondation MAVA – ont soutenu l’enthousiasme des observateurs d’oiseaux en Europe orientale. Cela a permis d’atteindre une couverture qui a largement dépassé les attentes.
    Avec l’EBBA2, nous ne disposons pas seulement d’un nouvel ouvrage de référence sur l’évolution de l’avifaune. Les résultats réunis dans ce livre remarquable serviront pendant des décennies de source d’information importante pour la recherche et la protection de la nature. Les cartes fournissent une connaissance meilleure que jamais des zones de nidification européennes, en particulier dans l’est du continent, où la couverture s’est sensiblement améliorée par rapport au premier atlas publié dans les années 1980. Ces cartes – et l’évolution des aires de répartition depuis le premier atlas – permettent une meilleure compréhension de l’état de l’avifaune en Europe et seront utilisées pour des efforts de protection ciblée. Les futurs travaux de recherche basés sur les données de l’EBBA2 nous aideront à comprendre le rôle des différents facteurs qui déterminent la répartition des oiseaux, p. ex. l’utilisation du sol et le changement climatique. Enfin, la connaissance de la répartition des oiseaux dans toute l’Europe fournit des informations précieuses sur les populations au niveau national, comme les analyse le présent rapport au sujet de la Suisse.
    L’EBBA2 a été possible grâce à un réseau européen exemplaire, gravitant autour de la Suisse. C’est un exemple inspirant de coopération internationale et, comme je l’espère, le point de départ de réussites encore plus grandes à l’avenir.

    Dr Mark A. Eaton
    Président de l’European Bird
    Census Council (EBCC)