Martinet noir

      Apus apus

      Informations

      Aucun être vivant n'a poussé aussi loin l'adaptation au milieu aérien que le Martinet noir: non seulement ses activités diurnes ont lieu dans les airs, aussi bien la toilette que l'accouplement, mais il y passe également la nuit, ne se posant que pour couver ses oeufs. C'est au cours de la première guerre mondiale que le pilote français Guérin, par une nuit de pleine lune, a rapporté pour la première fois que les martinets dormaient en vol. Leur vie nocturne aérienne fut ensuite étudiée en détail par l'ornithologue bâlois Emil Weitnauer.

      Chant

      Statut (en CH)
      nicheur et migrateur régulier, fréquent
      Calendrier annuel
      L'illustration montre sur la première ligne à quelles saisons l'espèce est régulièrement vue en Suisse. Selon la saison, le nombre d'individus peut subir de grandes variations. La ligne du milieu indique les périodes normales de migration. La dernière ligne donne la période durant laquelle l'espèce niche habituellement. Elle englobe en général la phase allant de la ponte des oeufs jusqu'à l'envol des jeunes.
      Calendrier annuel
      Calendrier annuel

      Caractéristiques

      Effectif en Suisse (couples)
      40'000 - 60'000 (2013-2016)
      Comportement migrateur
      migrateur au long cours
      Migrateur diurne/nocturne
      Migrateur diurne et nocturne
      Taille (cm)
      16-17
      Envergure (cm)
      40-44
      Poids (g)
      36-50
      Site de nidification
      bâtiments
      Nourriture
      insectes, araignées
      Groupe
      Martinets
      Habitat
      agglomérations
      Répartition
      Répartition
      Répartition