Merle à plastron

      Turdus torquatus

      Informations

      Apeine l'aube commence-t-elle à poindre que déjà le mâle du Merle à plastron répète sa litanie triste et monotone dans la forêt encore obscure, où seul son sémaphore blanc neige permet de le repérer à la cime d'un sapin. Mystérieuse migration que celle de ce passereau tombé du ciel, apparaissant et disparaissant des montagnes comme par magie, ne se montrant que très rarement en plaine. Cette absence est surprenante en regard du nombre très important d'individus - des dizaines de milliers - survolant obligatoirement le Plateau, et montre à quel point notre perception réelle du phénomène migratoire est dérisoire et tributaire des observatoires alpins.

      Chant

      Statut (en CH)
      nicheur et migrateur régulier, fréquent; hivernant rare
      Calendrier annuel
      L'illustration montre sur la première ligne à quelles saisons l'espèce est régulièrement vue en Suisse. Selon la saison, le nombre d'individus peut subir de grandes variations. La ligne du milieu indique les périodes normales de migration. La dernière ligne donne la période durant laquelle l'espèce niche habituellement. Elle englobe en général la phase allant de la ponte des oeufs jusqu'à l'envol des jeunes.
      Calendrier annuel
      Calendrier annuel

      Caractéristiques

      Effectif en Suisse (couples)
      50'000 - 75'000 (2013-2016)
      Comportement migrateur
      migrateur à courte distance
      Migrateur diurne/nocturne
      Migrateur diurne et nocturne
      Taille (cm)
      24-27
      Envergure (cm)
      38-42
      Poids (g)
      90-130
      Site de nidification
      arbres
      Nourriture
      insectes, vers, baies
      Groupe
      Merles, Grives et Traquets
      Habitat
      forêt, montagne
      Répartition
      Répartition
      Répartition