FILTRER

filtrer par
Actualités - Communiqués de presse

Un fantôme d’un blanc éclatant

04. juillet 2023

La bécasse des bois a des mœurs discrètes et nocturnes. En véritable fantôme de la forêt, on la voit rarement. On sait désormais que les plumes de sa queue ont le blanc le plus pur de tout le monde des oiseaux.

Sempach. – La bécasse des bois est active la nuit et vit retirée dans les forêts humides. Véritable fantôme de la forêt, on la découvre généralement en l’effarouchant sur un chemin de randonnée : on aperçoit alors un oiseau tacheté de brun, de la taille d’un pigeon. En période nuptiale, il est un peu plus facile de repérer l’espèce : son vol de parade, la «croule», est accompagné de cris typiques. Afin d’être visible de partenaires potentiels, les mâles et les femelles présentent le bout de leur queue blanche.

Ces plumes ont une particularité : c’est le blanc le pur de toute l’avifaune. Une équipe de chercheurs et chercheuses, comprenant Lukas Jenni, spécialiste des plumes et ancien directeur scientifique de la Station ornithologique suisse, l’a découvert récemment. À cause de leur structure, ces plumes reflètent la lumière comme aucune autre.

Cette découverte montre combien de choses fascinantes il y a encore à découvrir dans notre avifaune indigène. La bécasse des bois est classifiée comme vulnérable sur la liste rouge des espèces menacées en Suisse. Elle est prioritaire pour la conservation. Au cours des 30 dernières années, elle a pratiquement disparu des régions de basse altitude, alors que sa population est encore stable plus haut. La densification des forêts ou les dérangements sont des causes possibles de cette disparition.

En outre, la bécasse des bois est toujours chassable en Suisse. Les 1000-4000 mâles estimés de la population nicheuse suisse sont à comparer aux 1500-2500 bécasses qui sont tirées chaque automne. Même s’il s’agit probablement principalement d’oiseaux migrateurs en provenance d’Europe du Nord et de l’Est, la conservation de cette espèce nécessite, outre la revalorisation de l’habitat, la mise en œuvre de restrictions de la chasse en Suisse. Il est par exemple question d’étendre la période de protection jusqu’à mi-novembre ou de réduire les quotas de tir. Nous pourrons alors continuer à admirer le blanc le plus pur de l’avifaune dans notre pays – pour autant que le timide esprit des forêts veuille bien se montrer.

Sources

Dunning, J., A. Patil, L. D’Alba, A. L. Bond, G. Debruyn, A. Dhinojwala, M. Shawkey & L. Jenni (2023): How woodcocks produce the most brilliant white plumage patches among the birds. Journal of the Royal Society, Interface 20: 20220920. https://doi.org/10.1098/rsif.2022.0920.

Bohnenstengel, T., V. Rocheteau, M. Delmas, N. Vial, E. Rey, B. Homberger & Y. Gonseth (2020): Projet national sur la Bécasse des bois. Rapport final. Info fauna, Neuchâtel.

Espèces d'oiseaux mentionnées dans l'article

Espèces d’oiseaux
Bécasse des bois
Apeine les Grives musiciennes se taisent dans les dernières lueurs du jour finissant qu’une ombre mystérieuse survole la forêt au ras des cimes des sapins, se signalant par des cris aigus émis à intervalles réguliers. Le long bec pointant vers le bas à l’avant de la lourde silhouette trahit l’ide...
En savoir plus